La deuxième manche du Challenge de L’Étoile Montante se tiendra aujourd’hui à Grand-Bassin. Une montée de 2,6 km pour les coureurs, qui devront tout faire pour tenter de battre Yannick Lincoln, leader au général de cette épreuve et vainqueur de la première manche à La Nicolière.
Yannick Lincoln est encore une fois archi-favori. Depuis quelques années déjà, il est le maître incontesté des courses en montagne. En cinq ans, il n’en a perdu que deux, au profit du Français Mickaël Malle, entre 2008 et 2009. Alors, on voit mal qui pourrait le devancer. Par contre, il faudra suivre avec une attention particulière la prestation de Grégory Lagane. S’il y a bien un coureur qui a fait bonne impression, c’est bien lui.
Lagane a confirmé ses dispositions dans les courses en montagne, en terminant deuxième, à 34 secondes de Yannick Lincoln. Il s’est même offert son premier succès en toutes catégories au terme d’une course audacieuse et très bien gérée. Ce résultat n’est pas anodin. Le coureur pourrait même, dans un avenir proche, se montrer dangereux pour le peloton tout entier. Il est vrai que depuis qu’il a appris qu’il bénéficiait d’un stage au Centre mondial de cyclisme à Aigle en Suisse, il s’est sérieusement mis en selle.
On ne devrait pas trop négliger Ashley Sumbhoolaul, de l’UCRH-Engen. Il a signé un des cinq chronos sous les 7’00 lors de la première manche. Un candidat sérieux à surveiller aujourd’hui. D’autant que le jeune coureur avait lui aussi déclaré qu’il voulait montrer de quoi il était capable dès que la route monte. L’autre surprise de la première journée se nomme Mike Chong Chin. Sans être un pur grimpeur, le leader du VCP a su gérer son effort pour arriver en haut de La Nicolière avec le quatrième meilleur chrono de la première manche.
Au classement général, Yannick Lincoln mène avec 20 points, alors que Lagane se retrouve avec une déficit de quatre unités. Sumbhoolaul, lui, a cumulé 13 points à l’arrivée. La journée d’aujourd’hui sera l’occasion pour les uns de consolider leurs places et pour les autres d’essayer de grignoter quelques rangs. Assisterons-nous à un revirement de situation ? La réponse aujourd’hui à partir de 13h.