Les entraîneurs et les jockeys, par l’intermédiaire de leurs porte-parole respectifs, Shirish Narang et Darryl Holland, avaient fait acte de bonne foi en jurant, lors d’une courte cérémonie après la deuxième épreuve de respecter les Rules Of Racing et d’agir dans les règles du jeu et en toute sportivité. Dans l’ensemble, on peut dire que les jockeys ont assuré le spectacle, même si quelques premiers travers ont déjà été notés. La journée dominée par les outsiders a été plutôt partagée, car sept entraîneurs ont inscrit leur nom au tableau des vainqueurs, avec seul Maingard réalisant le doublé. L’épreuve principale a été enlevée par un convaincant Polar Royale qui permet à Gilbert Rousset de prendre la tête du championnat avec Rs 343 000 de gains remportés devant Merven (Rs 312 500) et Maingard (Rs 285 000), les trois favoris pour succéder à l’ex-écurie Foo Kune. Brandon Lerena s’est, lui, approprié le maillot jaune avec deux réalisations.
Pour une rentrée, Polar Royale n’a pas fait dans la dentelle. Le représentant de Gilbert Rousset a confirmé son étendard de favori en s’imposant avec une certaine autorité, avec à la clé le joli chrono de 1.22.66, soit à 45 centièmes du record de Green Keeper sur 1400m établi en septembre 2011. Tous savaient que, seul en tête, Ryder Cup serait un os dur à croquer en dépit du fait qu’il affrontait des adversaires d’une classe supérieure. Le cheval champion 2014 n’eut aucun mal à s’installer aux avant-postes de sa première ligne. En l’absence d’autres vrais frontrunners, David tenta de placer sa monture, qui ne portait que 54 kg, dans le dos de son principal adversaire, mais François Bernardus fut sollicité pour forcer Polar Royale à évoluer en one off. Ryder Cup courut bien dans son pas avant d’accélérer au poteau des 600m. David décida en même temps de partir sur Polar Royale qui, en quelques foulées, se mit à la hauteur du meneur avant de prendre franchement le dessus dans le dernier tournant. À l’arrière, les autres étaient sollicités afin de rester dans le coup. Si François Bernardus conclut honorablement pour coiffer Ryder Cup pour la deuxième place, il ne fut cependant pas en mesure d’inquiéter le favori qui s’imposa facilement.
La course d’ouverture, réservée aux cavaliers locaux, est revenue à l’entraînement Pertaub grâce à Absalom, que Yashin Emamdee avait préféré à Spacebeam. Steel Of Approval s’était fait de nombreux partisans et paraissait capable d’enregistrer une troisième victoire consécutive, mais il lui manqua Le petit plus sur la fin, où émergea Absalom, qui mit à profit sa tenue pour dominer le champ.
On se demandait qui allait mener le train dans la deuxième épreuve composée principalement de finisseurs. Levanto et Spin A Coin étaient, sur le papier, les plus susceptibles de dicter le pas, mais contre toute attente, c’est Monsieurnando, habitué à évoluer en attentiste, qui s’empara du commandement non sans avoir fourni un effort. Et c’est en toute logique qu’il s’effaça dans la ligne d’arrivée. Après la course, le vénérinaire rapporta que Monsieurnando avait saigné. Eagle Award et Cinchona furent les premiers à montrer le bout du nez au sprint final avant que Torotino ne se mît de la partie. À 100 mètres de l’arrivée, le favori Pont D’Avignon avait déjà plongé à l’intérieur d’Eagle Award, tandis que Barney Barnato, qui avait longtemps occupé les derniers rangs, s’amenait à l’extérieur sans toutefois donner l’impression de pouvoir prendre l’avantage. Mais l’élève d’Alain Perdrau déploya ses belles foulées pour dominer Torotino et Pont D’Avignon. Why Worry termina cinquième et il aurait pu prétendre à un meilleur rang s’il avait bénéficié d’une fin de course limpide, tout comme le nouveau Raj Ramdin Spin A Coin.
Gavin Lerena n’aura pas attendu longtemps pour se signaler pour le compte de l’entraînement Maingard. Le Sud-Africain fit mouche dès sa première monte de la journée sur Chinese Gold qui en profitait pour ouvrir son palmarès mauricien. Freedom se montra le plus prompt et se retrouva vite aux commandes. Condamné en épaisseur dans la première courbe, Constellation se rapprocha au Tombeau Malartic avant de se positionner sur l’arrière-main du meneur, qui partit sur de bonnes bases. Le futur gagnant évolua, lui, sur le flanc gauche de The Flying Machine, et dans la dernière courbe, alors que ses rivaux étaient déjà mis sous pression, il était toujours en main. Prince Of Wings fut lancé en épaisseur dans le virage et manqua de punch sur la fin. Freedom se montra accrocheur, mais il ne put contrer l’accélération de Chinese Gold.
Doublé de Maingard
Ricky Maingard fut le seul à réussir le doublé à l’occasion de la journée inaugurale. Après Chinese Gold, c’est Elite Class, grandissime favori de l’épreuve de clôture, qui se signala sous la conduite de Lerena. Annaconda Moon se montra le plus rapide, mais il se laissa déborder par le favori qui, de sa bonne ligne et en l’absence d’un réel frontrunner, se positionna tranquillement en tête. Niven Marday prit l’avantage de son handicap (11kg de différence par rapport à Elite Class) pour prendre le relais dans la descente. Put Fut Singe creusa l’écart avant la rue du Gouvernement, mais Lerena ne broncha pas, jugeant sans doute que le fuyard ne pourrait pas maintenir le tempo. Elite Class prit l’avantage à mi-ligne droite avant de résister au retour de Triad Of Fortune, qui aurait pu surprendre le favori si Ségeon l’avait monté avec la même vigueur que sur Ruby King.
Les conditions n’étaient pas forcément favorables aux finisseurs dans The Jason Espitalier Noel Cup disputée sur 1500m, avec l’allure modérée imprimée par Southern Heights. Rye Joorawon fila les rênes à sa monture au poteau des 600m et c’est quasiment au même moment que Cédric Ségeon amorça son attaque. Cependant, Ruby King parvint à améliorer sa position, même s’il eut à faire les extérieurs, avant de foncer sur Rear Admiral à l’entrée de la ligne droite finale. On pensait que le gris de l’écurie Rousset serait en mesure de forcer la différence, mais il n’accéléra pas comme prévu et pencha même sur sa droite, forçant Lerena à diriger Solar Captain encore plus à l’intérieur. Carson City se faufila à la corde, mais il dut être repris par son cavalier vu que Southern Heights fut dirigé vers l’intérieur après que Solar Captain fut pressé par Rear Admiral qui penchait à sa droite. David ne fut pas sanctionné cette fois, mais il écopa d’une amende de Rs 25 000 après qu’il eut été trouvé coupable de careless riding pour avoir gêné Carson City et Ruby King peu après le départ. Brandon Lerena qui pilotait Solar Captain fut également mis à l’amende (Rs 30 000) pour avoir gêné ce même Carson City lorsqu’il se rabattit à la corde aux abords des 1200m. N’était ces incidents, Carson City aurait pu jouer un rôle plus intéressant. Ruby King, lui, prolongea son effort jusqu’au bout pour dominer le favori par un peu plus de 2 longueurs. C’était la sixième victoire de ce coursier sur notre turf.
Ashanti Gold ?au finish
La cinquième épreuve donna lieu à la plus belle arrivée de la journée avec pas moins de cinq chevaux franchissant le but pratiquement dans la même foulée. Tout comme dans les quatre premières épreuves, le favori, en l’occurrence Captain Magpie, mordit la poussière. C’est son compagnon d’entraînement Ashanti Gold qui bouleversa les pronostics en s’imposant au finish sous la selle de l’apprenti Marday. Lorsque le gris de l’entraînement R. Gujadhur commença sa progression en épaisseur au poteau des 600m, on était loin de penser qu’il pourrait revenir sur les favoris dans l’emballage final, lui qui avait montré de meilleures dispositions dans la course avec le pas. La ligne droite fut animée avec Hot Rocket, Captain Magpie, Bobby Bear, Maestro’s Salute, Living With Heart et Ashanti Gold se disputant la victoire. Seeking Angelo aurait certainement été de la partie également s’il n’avait pas été gêné par Hot Rocket lorsque ce dernier alla chercher les barres. Et vu la façon dont il se rapprocha par la suite, on peut même penser que la monture de David aurait pu mettre tout le monde dans le rouge. Living With Heart aurait également pu mieux faire si son cavalier ne s’était pas emmêlé les pinceaux en changeant sa cravache de main à mi-ligne droite.
Shirish Narang fut le septième à inscrire son nom au tableau des vainqueurs hier. L’entraîneur sortit en piste pour ramener dans le box des vainqueurs Prince Alwahtan, qui s’imposa à l’issue d’une sage course d’attente. Sur le papier, Yoda Man offrait les meilleures garanties, mais il hypothéqua ses chances au départ et se retrouva plus en retrait que prévu. Fyrkat, qui avait démontré des qualités de bon finisseur, fut, à la surprise générale, le meneur de la course devant le rapide Destiny’s Tale et Secret Traveller. Le nouveau du yard de Rousset, Lietuva, qui s’était montré ardent dans la descente, fut le premier à améliorer sa position à 600 mètres de l’arrivée, mais il fut forcé de se rapprocher en épaisseur. Il fit illusion à l’entrée de la ligne droite finale, mais plafonna sur la fin. À l’issue de l’épreuve, son entourage nota qu’il avait perdu deux fers en course. Si Prince Alwahtan, bien que penchant à l’intérieur, fut le plus percutant pour dominer Cools Style dans l’emballage final, on retiendra également la bonne fin de course de Bongo Beat, qui avait pourtant pris 22kg sur la balance depuis sa dernière sortie. Sa candidature mérite donc d’être prise au sérieux la prochaine fois.