Jocelyn Grégoire, président de la Fédération Créoles Mauriciens (FCM) galvanise ses troupes à l’occasion du quatrième anniversaire de cette association. Il avait réuni ses membres au Champ-de-Mars dans la journée d’hier, rencontre qui a été marquée par la ferveur de ses partisans.
Dressant le bilan de ces quatre dernières années, le Singing Priest a fait état de résultats tangibles, comme l’introduction prochaine de la langue kreol dans le cycle scolaire, une meilleure sensibilisation au problème du recrutement et de la répartition des emplois dans le secteur public ou encore l’importance à l’éducation accordée par des membres de cette catégorie de la population.
N’empêche que vers la fin de son intervention, le père Jocelyn Grégoire n’a pas manqué de commenter les répercussions dans la société mauricienne du fléau de la drogue. Il a fait une demande au gouvernement pour l’institution d’une nouvelle commission d’enquête sur la drogue en vue d’établir un véritable état des lieux de ce fléau et de préconiser des mesures pour le combattre. Il a ajouté que cette commission devra être en mesure d’apporter un complément à la commission d’enquête de 1986, présidée par l’ancien chef juge Sir Maurice Rault, et dont le rapport avait été soumis au début de 1987.