Les championnats de Maurice de tennis de table seront placés cette année sous le signe de Mauritius Telecom, qui parrainera la compétition à travers sa filiale Orange. Une situation qui réjouit l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT).
La compétition se tiendra le 30 septembre prochain, au Centre national de tennis de table, à Beau-Bassin. L’arrivée d’un parrain de cette envergure est considérée comme un boost pour l’Association. « Le soutien que nous aurons de MT est le bienvenu », explique l’entraîneur national Rajessen Desscann.
L’année dernière, c’est la firme PAD&Co qui avait prêté ses couleurs pour les championnats nationaux. « Nous sommes fiers et heureux d’accueillir des firmes de la trempe de PAD&Co et Orange en tant que sponsors », souligne encore l’entraîneur national.
Donc, en dévoilant le sponsor, c’est la dernière pierre qui est ajoutée à l’édifice des championnats. Les joueurs auront donc un mois pour se préparer à l’échéance. « Nous avons souhaité organiser les championnats avant les examens du SC et du HSC. Il y a pas mal de pongistes qui sont à ce niveau dans leurs études », fait remarquer Rajessen Desscann.
La succession de Bryan Chan Yook Fo et Widaad Gukhool est donc ouverte. Cette année, Allan Anachellum et Warren Li Kam Wa devront encore tenter le tout pour le tout afin d’aller s’affronter en finale. Chez les dames, Widaad Gukhool ne semble pas prête de céder la place, surtout que Déborah Wong ne sera pas là pour essayer de lui ravir ce titre.
A ce sujet, Déborah Wong met le cap sur la Chine dimanche. Avant de partir, elle se rendra une dernière fois au Centre national de tennis de table, à Beau-Bassin. L’AMTT lui remettra un chèque d’un montant de Rs 15 000.
« Ce chèque est une façon de lui dire merci pour ce qu’elle a fait », avance Rajessen Desscann. La pongiste, aidée de sa comparse Widaad Gukhool, avait remporté la médaille d’or du tournoi par équipes féminin, aux JIOI 2011, aux Seychelles. « Grâce à elle, nous avons pu vaincre cette malédiction du tournoi par équipes féminin », commente le coach.
Elle avait remporté la médaille d’argent du double dames, échouant de peu face à la paire réunionnaise. « Nous avons connu une bonne moisson grâce à sa performance et à celle de Widaad. »
Durant les quatre prochaines années, elle vivra donc au rythme de la Chine. « Elle rencontrera l’entraîneur Huang Ming pour son programme d’entraînement. » Elle sera dans la même région que les deux frères Chan Yook Fo, Billy et Bryan, qui se trouvent à Nanjing.
« Les trois pongistes vont être regroupés dans la même région. C’est une bonne chose puisqu’ils pourront coordonner leurs actions », soutient Rajessen Desscann.
Il se pourrait que deux autres pongistes puissent faire le saut en Chine pour effectuer un stage. « Cela s’inscrira dans le cadre de la préparation pour les JIOI 2015, à la Réunion. Nous devrons essayer de maintenir sur la lancée de 2011, et c’est le seul moyen d’y arriver », conclut Rajessen Desscann.