Le premier tournoi de l’année, soit le championnat national de low kick, se déroulera le 15 mars prochain, très probablement au gymnase 1er Février à Roche Bois. Cette compétition sera organisée par le comité régional de Port-Louis, en étroite collaboration avec la municipalité de la capitale et sous l’égide de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA). Une compétition où les médaillés d’or aux derniers Championnats du monde, nommément Fabrice Bauluck et James Agathe, aussi bien que le médaillé d’argent Facson Perrine, ne participeront pas. En revanche, Burtlan Simisse, médaillé d’argent à ces Mondiaux et Boris Brissonnette, seront, eux, bien présents à la compétition du 15 courant.
A deux semaines de la tenue de ce premier rendez-vous 2014, les préparatifs vont bon train. « Tout se passe comme prévu et nous sommes très contents de bénéficier, une fois de plus, du soutien de la mairie de Port-Louis pour l’organisation d’une compétition », a déclaré Steeves Isbester, président du comité régional de Port-Louis et également président de la commission juge-arbitre à la fédération. Selon lui, c’est un honneur pour le comité régional de donner le coup d’envoi de la saison à Port-Louis. Il a ajouté que l’année dernière, six compétitions se sont tenues dans la capitale, dont les championnats nationaux de low kick et de mu thai. « Nous remercions la mairie de Port-Louis pour son soutien. C’est un partenaire privilégié qui n’hésite à aucun moment de nous soutenir », a fait remarquer Steeves Isbester.
Selon ce dernier, 15 finales sont programmées pour le 15 mars et dépendant du nombre d’entrée, des préliminaires pourraient avoir lieu la semaine précédant la compétition. Des Rodriguais ont été aussi invités à ce tournoi et tout porte à croire que le jeune Linley Perrine, présélectionné pour les Championnats du monde juniors de septembre prochain, en Italie, fera également le déplacement. Steeves Isbester s’attend maintenant à ce qu’il y ait une très bonne participation, afin de donner encore plus d’ampleur à ce championnat national de low kick.
Au niveau de la sélection nationale, ce tournoi du 15 mars est pris avec beaucoup de sérieux surtout en marge de la participation mauricienne aux Championnats d’Afrique seniors qui se dérouleront du 14 au 26 avril prochain au Cameroun. Pour l’entraîneur national, Judex Jeannot, ce sera une bonne occasion pour évaluer les tireurs susceptibles de faire partie de la sélection nationale. Si les Fabrice Bauluck (-54 kg), James Agathe (-81 kg) et autre Facson Perrine (-63.5 kg) ne participeront pas à ce championnat national, en revanche,  Boris Brissonnette (-71 kg) et Burtlan Simisse (-51 kg) seront eux bien présents sur le ring le 15 mars.
Judex Jeannot a ajouté que le jeune Linley Perrine sera très probablement présent à cette compétition. L’autre présélectionné pour les Championnats du monde juniors, nommément Laurent Samson (-67 kg), participera, lui, au championnat national. Des jeunes comme William Bouton (-51 kg) et Darren Matelot (-54 kg), tous deux issus du village d’Olivia dans l’est de l’île, seront aussi présents. « C’est un tournoi qui arrive un peu tôt, dans le sens où plusieurs compétitions arrivent à grand pas. Ce sera donc une très bonne occasion de voir nos tireurs en action et d’avoir surtout une idée sur ceux qui ambitionnent d’aller vraiment très loin cette saison », a déclaré l’entraîneur national.
A titre d’exemple, a-t-il souligné, Boris Brissonnette avait pris part à une compétition locale début 2013 et n’avait ensuite pas fait bonne impression. « Boris avait perdu sa place en sélection. Par la suite, il s’est bien rattrapé. Ce que je veux dire, c’est que ce sera la même chose pour tout le monde. Seuls ceux qui démontrent leurs bonnes intentions seront retenus pour les compétitions à venir. Pour cela, ils doivent d’abord être très performants sur le ring « , a-t-il déclaré.
Pas de jeunes aux Championnats d’Afrique
Judex Jeannot a tenu toutefois à préciser qu’il ne pense pas que des jeunes comme Linley Perrine ou encore Laurent Samson feront le déplacement au Cameroun pour les Championnats d’Afrique. « Le temps presse et je ne pense pas que ces jeunes seront prêts à temps. Je suis de ceux qui aiment donner le temps aux jeunes de progresser. J’aime pas les bousculer. Car toute participation prématurée à une compétition de haut niveau peut s’avérer néfaste au niveau psychologique d’un tireur », a-t-il fait ressortir. C’est la raison pour laquelle il préfère d’abord voir la relève en action au tournoi de mai prochain, à l’île de La Réunion, puis en juin en Afrique du Sud, avant de mettre le cap sur l’Italie pour les Championnats du monde juniors.
En revanche, pour les élites, ils seront bien présents aux Championnats d’Afrique avant de mettre le cap sur la Hongrie en avril pour prendre part à la Coupe du monde. Selon Judex Jeannot, il est fort probable que Ketty Rousseau, médaillée de bronze à cette compétition l’année dernière et Jessica Jocelyn participent à cette dernière compétition. « Nous espérons voir ces deux éléments féminins boxer le 15 mars à Port-Louis. Car nous avons des visées sur elles pour des compétitions plus importantes. Si des filles sont engagées aux Championnats d’Afrique et si nos tireuses sont dans les bonnes dispositions, nous pourrons envisager une participation. Pour aller à la Coupe du monde également, tout dépendra de leur  forme », a conclu Judex Jeannot.