Première journée fructueuse pour Maurice aux championnats d’Afrique de VTT, qui ont commencé hier à Bel Ombre. Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln, les meilleures chances mauriciennes, sont tous deux montés sur le podium en enlevant la médaille d’argent et de bronze en élite dames et hommes respectivement.
La performance la plus marquante dans le camp mauricien a été celle d’Aurélie Halbwachs. Au terme des quatre tours, la Mauricienne a pris la deuxième place derrière la Namibienne Michelle Vorster, qui a passé la ligne d’arrivée en 1h23’55. Halbwachs a pour sa part réalisé 1h26’35, tout en devançant la Lesothane Iikeleli Masitise, qui a bouclé les quatre tours du circuit (20 km) en 1h47’56. Pauline Toulet, l’autre Mauricienne engagée en élite dames, prend la quatrième place en 1h54’42.
À l’arrivée, Aurélie Halbwachs affiche la satisfaction. « C’était un peu dur. Je termine à 2’40 de la vainqueure. Ce n’est pas si mal », a commenté la vététiste, qui a enlevé un doublé contre-la-montre individuel-course en ligne aux championnats d’Afrique sur route en février dernier en Égypte. Pourtant, ses adversaires semblaient décidées à lui faire vivre un enfer. « J’ai vu la Namibienne prendre de l’écart. Il y avait aussi une montée assez conséquente. J’ai dû rester concentrée pour ne pas faire d’erreurs et gérer mon effort. »
Son époux, Yannick Lincoln, prend la troisième place au terme des 25 km (5 tours) du parcours. Seulement devancé par les Sud-Africains Alan Hatherley, 26e aux JO de Rio l’année dernière, et Stuart Marais, qui signent des chronos de l’ordre de 1h 20’18 et 1h23’03 respectivement, Lincoln a semble-t-il retrouvé le niveau qui fut le sien avant sa blessure qui l’a privé de la course au Brésil. « Après ce qui m’est arrivé, c’était difficile pour moi de me situer. D’autant que la course a commencé très vite, un peu comme tous les cross-country olympiques », explique celui qui remet en jeu son titre au VTT marathon demain.
Allan Hatherley, le vainqueur de l’épreuve, se dit pour sa part satisfait de sa performance, d’autant qu’il s’attendait à être sacré. « Avec cette victoire, j’engrange 200 points UCI. Je tiens d’ailleurs à dire merci à la Fédération sud-africaine, qui m’a permis de participer chez l’élite au lieu de faire la course U23 », dit le coureur, seulement âgé de 21 ans. Yannick Lincoln, lui, savoure pleinement sa réussite. « C’est une médaille inespérée. J’ai gardé mes adversaires en point de mire et j’ai attaqué au bon moment. À partir de là, j’ai joué serré jusqu’à la fin. »
Maurice n’a cependant pu ramener de podium de la course U23. Ryan Lenferna, considéré comme une des chances mauriciennes, a pris la septième place de l’épreuve, loin derrière le Namibien Tristan de Lange, vainqueur en 1h09’28, le Lesothan Tumelo Makae et le Sud-Africain Henry Liebenberg. Tristan de Lange avoue que la partie n’a pas été facile. « Il y avait de la boue, ce qui rendait le circuit un peu compliqué. En plus, il faisait chaud et humide, et je dois dire que la petite pluie qui nous a arrosés a été bien accueillie », ajoute-t-il.
Demain matin, place à la deuxième épreuve des championnats. On aura encore une fois le regard braqué sur le couple Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln, qui défendront les couleurs mauriciennes. « C’est l’objectif. C’est un tout autre type d’effort, mais c’est ce qui me plaît le plus », note Aurélie Halbwachs. Yannick Lincoln se veut, lui, confiant. « Je suis plus à l’aise pour ce genre d’efforts. Je sais qu’il y a d’excellents marathoniens. Je compte sur ma connaissance du terrain et sur la motivation que m’a procurée ma médaille de bronze pour aller chercher encore un podium », conclut-il.