L’île de La Réunion sera-t-elle représentée aux championnats d’Afrique cadets et juniors, qui se tiendront en avril prochain à Maurice ? La question est posée après que les dirigeants de la Ligue réunionnaise de tennis de table ont fait une demande à l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) il y a un mois.
L’AMTT n’ayant pas le pouvoir de décider de la participation réunionnaise, elle a donc redirigé l’instance de l’île soeur vers la Confédération africaine de tennis de table, qui devrait annoncer sa décision d’ici à quelques jours. « Nous savons que la question a été débattue lors de la dernière réunion du board de la Confédération », explique Rajessen Desscann, un des techniciens de l’AMTT.
Si la décision a été approuvée, on verra donc les Réunionnais en action lors des championnats d’Afrique cadets et juniors du 5-10 avril prochain. « C’est une bonne chose pour les relations entre Maurice et La Réunion », soutient encore l’entraîneur.
Auparavant, la Ligue réunionnaise a reçu l’aval de la Fédération française de tennis de table (FFTT) pour déléguer ses représentants à la compétition africaine. « Techniquement, ils devraient être alignés à la compétition », indique Rajessen Desscann.
Du côté de l’AMTT, on est optimiste quant à la concrétisation de cette requête. « C’est dans le domaine du possible. D’autant que, dans le passé, les équipes réunionnaises ont souvent disputé des compétitions africaines. Si la demande est agréée, ce sera une première pour le tennis de table ».
Cependant, il faut toujours attendre la réponse des instances africaines pour aller de l’avant. « La décision devrait être connue d’ici à quelques jours. À l’AMTT, nous serions heureux de voir Réunionnais en action aux championnats d’Afrique », avance encore l’entraîneur. La Réunion a toutefois seulement demandé son inscription aux championnats d’Afrique. « On ne verra donc pas les Réunionnais au World Junior Circuit », précise Rajessen Desscann.
Si sur le plan sportif la préparation a déjà commencé, les choses s’activent également ailleurs. En effet, une quinzaine d’arbitres ont effectué un examen sous la férule de Ronald Mugwanya, expert de la Fédération internationale. Une grosse satisfaction, dans la mesure où la totalité des aspirants a été reçue avec plus de 40 points sur les 50 possibles. « C’est assez impressionnant. Il y a de la motivation et l’AMTT se félicite de pouvoir compter sur des personnes motivées », se réjouit Rajessen Desscann.
Ils étaient inscrits pour les cours d’arbitres, de table manager et le Tournament Organisation Course. « Ces cours ont été précieux, dans la mesure où nous disposons désormais d’un plus grand réservoir d’arbitres. »
Si on connaît déjà les résultats pour les examens d’arbitres, il faudra par contre attendre encore une semaine pour ceux de table manager. « Mais nous sommes confiants de la réussite des participants au stage ». Maurice dispose, rappelons-le, de cinq arbitres internationaux. Ils sont Ravin Kissoondoyal, Patrick Sahajasein, Jean-Niclès Chowree, Ricardo André et Rajessen Desscann.
Par ailleurs, les invitations pour les entrées préliminaires ont été déjà lancées par la CATT. D’ici un mois, l’AMTT et le comité organisateur prendront connaissance des entrées définitives. « C’est important pour nous, pour une question de logement et de transport », commente Rajessen Desscann.