Le Mauricien Arnaud Li a été sacré champion d’Afrique de la descente (DH) hier, à l’issue des deux tours. Sur la piste dessinée spécialement pour l’occasion à Casela-Yémen, il avait clairement montré ses ambitions en prenant l’avantage au premier tour. Deux autres Mauriciens, Mathieu Marion et Jaysan Mohesh, complètent le podium.
Sa première remarque à l’heure des questions laisse comprendre qu’il aurait préféré plus d’adversaires. « C’est triste de ne pas avoir eu plus de concurrents. Mais en même temps, je suis content. Être champion d’Afrique, ce n’est pas donné à tout le monde », lance Arnaud Li.
Sur la piste de 1,52 km de long, il aura marqué la première partie de la journée en descendant, lors des premiers essais, la pente en 3’09” 29. Arnaud Li, qui prédisait un duel avec son ami mais néanmoins adversaire Mathieu Marion, se mettait dans tous ses états en apprenant que ce dernier avait chuté. À l’arrivée de la première manche, Marion signait 4’27”82.
Arnaud Li se retrouvait donc dans la hot seat si caractéristique à la descente. En effet, le leader au classement provisoire de l’épreuve se retrouvait là en attendant que son temps ne soit battu.
Au deuxième round, les données ont quelque changé. Marion, qui se remettait de sa chute matinale, se reprend. Parti dans les premiers à cause de son mauvais chrono enregistré précédemment, le voilà qui signe un magnifique temps de 3’15”46. Il attendait que l’un ou l’autre de ses adversaires ne fasse mieux.
Entre-temps, on comprend que la troisième place vaudra son pesant d’or. Jaysan Mohesh, considéré comme un des meilleurs de la génération actuelle et un des rares à être descendu sous les quatre minutes lors du tour préliminaire, se voit propulsé sur le podium grâce à ses 3’35”32 au deuxième tour.
On savait déjà que le podium allait se jouer entre Marion et Li. Il était d’ailleurs le dernier à s’élancer. À l’arrivée, son chrono (3’10”14) lui offre le titre. « Je suis très satisfait de ce titre. J’espère seulement que ces championnats d’Afrique donneront l’occasion aux jeunes de progresser », soutient le nouveau champion continental.
Cette unique médaille d’or vient donner le sourire aux Mauriciens, dépités après la démonstration de force des Sud-Africains la veille. Les championnats d’Afrique sont désormais passés. Et Arnaud Li souhaite seulement que les jeunes arrivent à progresser. « Il y a un gros potentiel pour le VTT ici. Espérons seulement qu’on pourra le développer », conclut-il.