C’était la course à ne pas rater pour la sélection aux championnats d’Afrique au Zimbabwe. Timothée Hugnin, Loïc L’Entêté (jeunes) et Grégory Ernest (juniors) ont ainsi assuré leur place hier au Morne. Si les deux premiers ont satisfait les minima, la sélection d’Ernest a été validée par une victoire, ce dernier échouant à 1’32 de la qualification. De ce fait, ils sont cinq à ce stade en comptant les expatriés Fabienne St Louis (seniors dames) et Boris Toulet (U 23) à concourir le 12 avril à Troutbeck, les deux derniers étant qualifiés d’office. Le Français David Bardi sera l’entraîneur de la sélection mauricienne et Gérard Michel agira comme accompagnateur.
Cette course décisive s’est déroulée avec un changement majeur voire inattendu chez les juniors : l’absence de Timothée Hugnin, qui préféra s’aligner au départ de la course des jeunes pour se ménager en vue de la course de sélection africaine aux Jeux Olympiques Jeunes prévue le 23 courant à East London, Afrique du Sud. Du coup, il aura aisément survolé son parcours hier, s’imposant en 33’56, soit largement au-dessus du temps de référence de 36’00, alors que Loïc L’Entêté profita du rythme effréné qui lui était imposé pour se surpasser, prenant la 2e place en 35’19 contre 39’04 à Vincent Labonne, qui s’effondrait carrément à la 3e place (minima 36’00).
À titre de comparaison, on rappellera que le 12 janvier à Poste Lafayette, lors de l’épreuve d’ouverture de la saison, ce dernier s’était imposé avec autorité en 37’56 contre 39’24 à son adversaire lors des championnats nationaux de sprint. « La partie de course à pied était très dure sur la fin, mais je me suis accroché. Au fond, j’étais venu seulement tenter ma chance sans viser les minima. C’était vraiment inattendu. J’attends maintenant qu’on me dise si je serai ou pas sélectionné car seul le premier à l’arrivée est assuré d’une place », confie Loïc L’Entêté, 15 ans le 31 mars. Il n’a pas eu à attendre longtemps puisque les membres de la Fédération mauricienne de triathlon (FMTri) présents hier au Morne ont révélé la liste qu’ils avaient arrêtée sitôt la compétition terminée.
Doute
Timothée Hugnin, 15 ans, démontra lui aucun signe d’inquiétude durant sa course. « Ma course ? Tranquille… Mes coaches (ndr : les Sud-Africains Kent et Claire Horner) voulaient en fait que je m’aligne avec les juniors (sprint), mais j’ai préféré la distance plus courte pour éviter de me brûler en vue d’East London. Et puis, je peux encore concourir chez les jeunes, mais il m’arrive parfois de passer chez les juniors. De toute façon, la course du 23 se courra uniquement sur sprint avec le défi de se qualifier pour les Jeux Olympiques Jeunes à Nankin (août en Chine) et de gagner aussi en expérience. Ils seront une quarantaine à s’engager à East London et l’épreuve comptera aussi pour les championnats d’Afrique du Sud. Donc, ce sera une grosse compétition, mes coaches disant que c’est possible si je me donne à fond. Si je sors de l’eau avec le premier groupe, j’aurais plus de chances », avoue-t-il.
Quant à Grégory Ernest, sa victoire lui a laissé un goût amer car, dit-il, « j’étais déterminé à réaliser les minima, mais je n’ai pas pu éviter une erreur dans la partie vélo. À l’endroit où on devait tourner pour revenir, je n’ai vu personne avec un drapeau, ni un cône placé au milieu du chemin pour nous le signaler comme c’est le cas normalement. Donc, je suis allé tout droit et j’ai perdu la petite avance que j’avais sur Laurent l’Entêté. Puis, j’ai dû vraiment m’appliquer pour revenir sur lui. Cet effort m’a un peu épuisé en course à pied. C’est décevant car cette erreur m’a privé des minima. » Version qu’a rejetée Alain St Louis, secrétaire de la fédération. Toujours est-il qu’après le doute, Ernest apprendra qu’il a été sélectionné.
En revanche, la déception de Laurent L’Entêté est restée palpable. Son temps de 1h07’41 lui enleva tout espoir de qualification (minima 1h05). « Je savais que ma course n’allait pas être bonne aujourd’hui (hier) étant tombé malade trois jours avant. De plus, j’ai chuté pendant l’échauffement. Je savais qu’Ernest était fort et que cela se jouerait tactiquement. Il m’a rattraper en vélo et a roulé le plus. En course à pied, j’ai essayé de suivre son rythme, mais il a fait la différence sur la seconde boucle. Je voulais me qualifier… Mais perdre ou gagner, ça ne s’arrête pas là. Le sport continue. »
À noter que Douglas Carver n’a pas participé à la course hier, « souffrant de son genou », nous a indiqué le secrétaire de la fédération, Alain St Louis. Les distances à parcourir chez les jeunes sont 400 m natation, 10 km vélo, 2,5 km c.a.p contre 750 m natation, 20 km vélo et 5 km c.a.p chez les juniors (sprint). Les autres concurrents sont restés très loin des minima.