Pas de podium aux championnats d’Afrique et pas de qualification pour les championnats du monde de Doha. Triste réalité pour Kennedy St Pierre, qui a pris la porte de sortie dès les quarts de finale de cette compétition continentale de boxe, jeudi soir au complexe sportif Mohammed V à Casablanca au Maroc.
Kennedy St Pierre s’est incliné aux points face à l’Égyptien Abdelrahman Salah Araby. Selon le site de l’Association mauricienne de boxe amateur (AIBA), la défaite de St Pierre constitue une surprise, dans le sens où il était considéré comme un « serious gold medal contender ». Qui plus est, il avait décroché le titre dans cette catégorie des -81 kg lors des derniers Jeux d’Afrique et pouvait faire parler son expérience acquise lors de ses combats disputés sous l’égide de l’AIBA Professionnal Boxing. Au bout du compte, le boxeur mauricien, qui avait bénéficié d’un bye au tour précédent, n’a fait illusion qu’au premier round au cours duquel il a misé sur sa puissance, tout en gardant son adversaire à distance.
Toutefois, Araby devait renverser la situation par la suite en prenant le contrôle du combat. Dominateur au deuxième round, il accentuait son avance lors de la dernière reprise pour décrocher son visa pour les demi-finales. Il affrontera ce soir le Botswanais Thabang Motsewabeng, qui a de son côté éliminé le Gabonais Vivian Obame. Kennedy St Pierre pourra-t-il redorer son blason lors des prochains Jeux d’Afrique le mois prochain ? La question reste posée.
Hier soir, Ludovic Bactora et Richarno Colin briguaient donc une place dans le carré d’as des catégories -52 kg et -64 kg respectivement. Le premier nommé était à l’épreuve du Marocain Achra Kharroubi, considéré comme une « home star » dans son pays. Âgé de 22 ans et évoluant au sein des Atlas Lions dans le cadre des World Series of Boxing, il s’est retrouvé à la troisième place de sa catégorie. Il a disposé entre autres du Russe Karen Arutiunian et de l’Espagnol José Kelvin Linarès. Autant dire que la tâche de Ludovic Bactora, médaillé d’argent aux derniers Jeux des îles suite à sa défaite face au Réunionnais Marcus Gévia, s’annonçait des plus ardues.
Richarno Colin semblait mieux loti, ayant hérité du Swazilandais Thabiso Dlamini. Un adversaire qui a atteint ce stade de la compétition suite à un succès étriqué face au Gabonais Ndinga Mboumba mercredi dernier. Médaillé de bronze lors des derniers championnats de la zone 4 d’Afrique, Dlamini avait échoué dès les préliminaires des derniers Jeux du Commonwealth l’année dernière, s’étant incliné aux points face au Gallois Zack Davies. Après ces championnats d’Afrique, il défendra les couleurs de son pays aux Jeux d’Afrique.
Alors que les quarts de finale se sont achevés hier soir, neuf pays étaient déjà assurés de voir leurs boxeurs sur le podium et aux Mondiaux. En première ligne, le Maroc avec cinq qualifiés, suivi de l’Algérie, du Botswana, de l’Égypte, de la Tunisie et de l’Ouganda (3), du Ghana (2), des Seychelles et du Togo (1).