Le compte à rebours a débuté pour les quatre boxeurs mauriciens en course pour la qualification en vue des Jeux Olympiques de Rio. Une nouvelle opportunité s’offre ainsi à Richarno Colin, Jean-Luc Rosalba, Merven Clair et Kennedy St Pierre qui aborderont les championnats d’Afrique à Yaoundé au Cameroun du 11 au 19 courant. Le défi sera de se retrouver parmi les trois meilleurs afin d’acquérir le fameux sésame pour Rio.
Il va de soi que tous les atouts ont été mis du côté des quatre représentants mauriciens afin qu’ils abordent cette étape qualificative dans les meilleures conditions. Après un stage en Égypte en décembre dernier, ils ont fait l’impasse sur les championnats d’Afrique de la zone 4 au Mozambique pour aborder un stage en Hongrie et la participation à la Bocksai Cup.
Par la suite, accompagnés du conseiller technique Roberto Ibanez, ils se sont rendus à Cuba pour un stage d’une quinzaine de jours. La préparation finale s’est déroulée au Cameroun, et ce seront donc quatre boxeurs motivés et confiants en leurs possibilités qui tenteront d’être à la hauteur des espoirs placés en eux.
Trente visas seront en jeu pour cette échéance qui regroupera 272 pugilistes venant de 39 pays. À cinq mois du coup d’envoi des JO, Kelani Bayor, président de la Confédération africaine de boxe (CAB) a situé l’importance de cet événement. « Ce sera un tournoi mémorable dan un pays qui possède une belle tradition de la boxe. Nous verrons en action des boxeurs bien préparés et qui sauront soutenir la pression. »
Jusqu’ici, cinq boxeurs africains ont déjà validé leur qualification pour Rio. Parmi, l’Algérien Mohamed Rabii, champion du monde 2015 à Doha et meilleur boxeur de la World Series of Boxing (WSB). Les boxeurs mauriciens (voir présentation ci-dessous) pourront-ils également intégrer le bon wagon ?
Richarno Colin (-64 kg) : Après Beijing en 2008 et Londres quatre ans plus tard, il visera une troisième participation à une édition des Jeux Olympiques. L’aîné des frères Colin avait à chaque fois franchi un tour avant d’échouer en huitièmes de finale. S’il n’avait pas particulièrement brillé la saison dernière, celui qui occupe le 17e rang au classement mondial semble effectuer un retour en force cette saison, comme l’atteste cette médaille de bronze acquise à la Bocksai Cup en Hongrie le mois dernier.
Deux fois médaillé d’or aux Jeux des îles, Richarno Colin possède un palmarès intéressant. Avec notamment un titre de champion d’Afrique et la consécration aux Jeux d’Afrique en 2011 et aux Jeux de la Francophonie au Liban, une médaille de bronze aux Jeux du Commonwealth en 2010 et un sacre aux Ceintures Montana en France. Si l’Algérien Abdelkader Chadi a déjà décroché son visa pour Rio, il n’en demeure pas moins que Colin devra s’attendre à forte partie.
Dans cette catégorie qui regroupe 28 pugilistes figurent le Béninois Shafiq Chitou, qui a participé à l’APB Professional Boxing (APB), le Botswanais Kagiso Bagwasi et l’Égyptien Eslam Mohamed, respectivement 10e et 12e au classement mondial. À ne pas sous-estimer également le Marocain Hamza El Barbari, qui est engagé au sein de la WSB, et le Camerounais Mahaman Smaila, qui bénéficiera de l’apport d’un public acquis à sa cause.