La sélection mauricienne a déjà été arrêtée en vue des championnats d’Afrique de badminton qui se tiendront du 16 au 23 courant à Johannesbourg en Afrique du Sud. Si ses principaux atouts demeurent les frères Paul (Christopher et Julien), Aatish Lubah et Kate Foo Kune (France), l’intégration de jeunes espoirs tels Alexandre Bongoût, Melvin Appiah, Atish Pultoo, Kobita Dookhee, Ganesha Mungrah et Sendila Mourat laisse peu de chance à l’équipe de conserver son titre tant en équipes mixtes qu’en simple dames individuel.
Après Nicki Suam Im Lam (Angleterre), fer de lance de l’escouade en 2015 aux Jeux de îles et aux Jeux d’Afrique 2015 au Congo-Brazzaville, c’est au tour de Yeldy Louison, prise par ses examens à l’université, de déclarer forfait. Cette absence va sûrement se faire sentir en double dames face à l’expérience et la progression des jeunes nations nord-africaines. Du coup, l’AMB a dû revoir son plan d’attaque, avance son vice-président Raj Gaya. « Nous miserons plutôt sur le simple hommes, double hommes, double mixte et simple dames. »
De plus, si l’absence du multiple champion d’Afrique, le Sud-Africain Jacob Maliekal, se confirme, elle laissera plus d’espoirs à une bande de jeunes, dont Julien Paul, de monter au créneau. « Cela fait partie du jeu, tout comme l’absence de notre meilleure paire du double dames (Foo Kune-Louison) fera le bonheur des autres équipes. C’est aux autres d’en profiter. »
Cette sélection s’entraîne tous les jours avec les deux coaches indiens qui sont arrivés le 29 mars pour remplacer, comme il était d’ailleurs convenu, le head coach de l’équipe nationale, le Malaisien Yogendran Krishnan, qui est rentré en Inde le 26 mars, soit après son arrivée à Maurice le 21 dernier. Il a depuis mis le cap sur la Malaisie et ne pourra accompagner les badistes mauriciens en Afrique du Sud. À la place, c’est le coach indien, Radhakrisna Ravuri, qui effectuera le déplacement.
Mais à quelques jours de l’échéance, il faut dire que les badistes n’ont toujours pas intensifié leur séance d’entraînement matinale étendue 6h à 9h au lieu de 7h à 9h, comme l’avait préconisé le head coach avant son départ. La raison est que l’AMB doit payer les frais pour ces horaires supplémentaires au MSC pour disposer du centre national. « Les nouveaux horaires seront finalisés avec le MSC la semaine prochaine », avise Raj Gaya.
Mais cette mesure risque d’arriver en retard, d’autant que la question de disponibilité des courts avait été évoquée depuis le 17 février par les dirigeants de l’AMB au ministre Stephan Toussaint lors d’une rencontre au MJS. « Le ministre nous a dit qu’il essayerait de trouver une solution pour nous aider », nous avait fait part Raj Gaya.
La délégation mauricienne s’envolera le samedi 15 avril pour l’Afrique du Sud. Elle sera aussi composée de Sharma Nundah, membre de l’AMB. Kate Foo Kune la rejoindra directement de Paris. La badiste avait récemment participé aux Internationaux d’Orléans, tournoi Challenger, tenu du 30 mars au 2 avril en France. Elle était alors classée 87e mondiale. Tirée au départ dans le tableau qualificatif du simple dames, elle a par la suite été promue dans le tableau final où elle s’est inclinée d’entrée 13-21, 10-21 face à l’Ukrainienne Maria Ulitina, classée 60e mondiale depuis hier.
Kate Foo Kune, qui est passée dans l’intervalle 93e mondiale, s’entraîne « d’arrache-pied en ce moment pour les championnats d’Afrique », nous a-t-elle déclaré.
Notons que les badistes de la sélection ont entamé depuis hier le Republic Open, tournoi qui leur sert de dernière mise en jambes avant le départ, la finale étant prévue demain à partir de 14h.