Lors des championnats d’Afrique seniors tenus le week-end dernier à Casablanca (Maroc), Maurice était représentée par les judokates Christianne Legentil et Priscilla Morand, qui se sont toutes les deux inclinées en 16es de finale.
Lors de leurs trois combats respectifs, les deux judokates n’en ont remporté qu’un. En 16es de finale, Christianne Legentil, engagée chez les -52 kg, s’est inclinée face à l’Algérienne Meriem Moussa, alors que Priscilla Morand (-48 kg) a perdu face à une Malgache. Elles étaient également accompagnées du directeur technique, Florian Vellici.
« D’un point de vue technique, nous savons qu’en Afrique c’est le haut niveau. Priscilla Morand en était à sa première participation africaine chez les seniors et je pense que nos deux représentantes ont fait de leur mieux », soutient Josian Valère, président de la Fédération mauricienne de judo (FMJ).
Priscilla Morand s’entraîne en Suisse et a participé à plusieurs tournois européens, mais les championnats d’Afrique ont été une nouvelle expérience. Quant à Christianne Legentil, elle est toujours dans la course pour une place aux Jeux Olympiques de Rio cette année.
Josian Valère élu directeur de communication et de protocole
Par ailleurs, lors du congrès annuel de l’Union africaine de judo (AUJ), pour la première fois, un Mauricien, Josian Valère, a été élu directeur de communication et de protocole. Il siégera donc au sein du comité exécutif et fera la liaison entre tous les pays d’Afrique.
L’ancien président de l’UAJ, Lassana Palenfo, en poste pendant quatre mandats, a quant à lui été remplacé par l’ancient 1er vice-président Malijet Habib Sissoko. Plusieurs autres changements ont eu lieu. Pour sa part, Josian Valère, estime que « Maurice devrait bénéficier davantage en termes de formation, d’arbitrage, d’entraînement, d’atelier de travail et encore plusieurs autres activités qui concernent le judo. »
Il est à noter que l’UAJ avait suspendu l’organisation de l’Africa Open Mauritius. En effet, plusieurs délégations africaines qui étaient présentes dans l’île l’an dernier se sont plaints de l’organisation et des manquements au niveau du protocole. Finalement, après négociations, l’UAJ a exigé du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que de la FMJ une lettre de garantie que ce ne sera plus la même équipe qui organisera cette rencontre et de s’assurer du bon déroulement de la compétition.