Ça ne passe pas pour Shannon Wong, Dylan Foo Kune et Ryan Wong, tous éliminés en simple des championnats d’Afrique juniors U18 de tennis qui se déroulent à Casablanca au Maroc. Si Ryan Wong a chuté dès le 1er tour, Dylan Foo Kune et Shannon Wong n’ont pas résisté à leurs adversaires au 2e tour. Mais cette dernière reste toujours en lice en double dames avec sa partenaire, la Zimbabwéenne Nicole Dzenga.
Ce tournoi sur terre battue suit celui de Méditerranée Avenir, un ITF grade 1 qui avait eu lieu la semaine dernière en guise de préparation au Maroc et au cours duquel les trois Mauriciens avaient chuté, les deux garçons en phase de qualification du simple hommes et la fille au 1er tour du simple dames. Cela dit, ils ont eu une rude partie dans le présent tournoi où figurent quelques grosses raquettes africaines qui étaient engagés au tournoi précédent.
Ryan Wong, qui est passé 1055e jr ITF en début de semaine, a été sorti 7-6 (3), 6-3 par l’Égyptien Omar Argoun. Dylan Foo Kune, 443e jr, après un bye d’entrée, est lui aussi tombé sur un Égyptien, en l’occurrence Nabil Fouad, pourtant classé 541e jr. Le Mauricien s’est incliné 5-7, 1-6. En double hommes, le tanden Foo Kune-Wong a également chuté au 1er tour face aux Marocains Youssef Bali et Youssef Lahlou, qui l’emportèrent au bout du suspense lors du super tie-break 7-6 (6), 0-6 (10-6). Le tournoi n’est toutefois par fini pour les Mauriciens car ils devraient disputer les matches consolants.
En simple dames, Shannon Wong a signé d’entrée une victoire en battant aisément 6-0, 6-0 la Botswanaise Botho Tawana. Mais elle a chuté au tour suivant presque aussi lourdement, 0-6, 3-6, contre Nicole Dzenga (Zimb), comme elle âgée de 17 ans, mais classée loin au-dessus d’elle à l’ITF, soit 259e contre 882e. L’écart était trop évident. D’autant que Dzenga occupait la 254e place le 10 février dernier. Shannon Wong devrait elle aussi disputer les matches de classement. Elle est toutefois associée à la même Zimbabwéenne en double dames. Après un bye au 1er tour, elles abordent aujourd’hui le 2e tour face aux Tunisiennes Chiraz Beehri et Yosr Elmi.
Un coup d’oeil aux tableaux des simples permet de constater qu’ils sont effectivement très relevés tant en masculin qu’en féminin, le tournoi étant classé grade B 2. En simple dames, la tenante du titre, l’Égyptienne Sandra Samir, 17 ans, est la seule à figurer dans le top 20 mondial, puisqu’elle est 17e, son meilleur rang jamais occupé. La n°2 est la Sud-Africaine Ilze Hatting, 17 ans également, classée 50e, et finaliste de la précédente édition. Les deux grandes favorites ont déjà atteint le 3e tour et jouent aujourd’hui leur place en quarts de finale.
Mais d’autres prétendantes pourraient aussi bien créer la surprise. Elles sont en effet quatre autres Égyptiennes à être en lice pour les quarts, en sus de deux autres Sud-Africaines, cinq Marocaines, de la Namibienne Lesedi Jacobs ainsi que de la Zimbabwéenne Nicole Dzenga. Les plus connues des Mauriciennes sont Janet Koch et Theresa Van Zyl (Af Sud), et Lesedi Jacob.
Chez les hommes, le Burundais Guy Orly Iradukunka, 17 ans, fait figure de grand favori sur le papier avec sa 101e place à l’ITF. Il était 86e début janvier. Il est lui aussi connu des Mauriciens, de même que le Sud-Africain Brandon Laubser, 16 ans, n°2 et 148e jr. Mais les deux adversaires se trouvent séparés dans les deux extrémités du tableau par toute une bande de prétendants, les uns plus coriaces que les autres en lice, pour les quarts de finale. Iradukunka est le seul Burundais du tableau, à l’inverse de Laubser, qui compte trois autres compatriotes. On y retrouve également trois Égyptiens, trois Marocains et trois Tunisiens, entre autres.
L’année dernière, ces championnats d’Afrique juniors U18 s’étaient tenus à Potchefstroom, Afrique du Sud, et avaient vu la participation de six Mauriciens. Emmanuelle de Beer et Shannon Wong y avaient terminé 19e et 23e au classement du simple dames. En simple hommes, Ryan Wong y avait pris la 27e place au final, Julien Min Fa la 33e, Hemanshu Rambojun la 35e et Dylan Foo Kune la 42e. En 2012 toujours à Potchefstroom, Dylan Foo Kune et Julien Min Fa avaient été sortis au 2e tour du simple hommes, tandis que Shannon Wong et Eugénie Lim Ah Tock avaient concédé d’entrée la défaite en simple dames.