La junior Gopaloodoo décroche l’argent chez les seniors

Objectif atteint pour Roilya Ranaivosoa et Doushka Gopaloodoo lors des récents Championnats d’Afrique seniors et juniors de la zone 3 (Sud) disputés du 7 au 10 novembre à Antananarivo à Madagascar. Les deux leveuses ont terminé sur le podium, Roilya Ranaivosoa s’imposant en -55 kg avec des charges de 78 kg et 98 kg (176 kg) à l’arraché et à l’épaulé-jeté et au combiné alors que la junior Gopaloodoo s’octroie l’or dans cette catégorie avec 50 et 60 kg (110 kg) et l’argent avec les mêmes marques chez les seniors.

Anthony Madanamoothoo, troisième leveur qui devait également faire le déplacement, a décliné à la veille du départ jeudi dernier pour des raisons d’études et l’a fait savoir à la Fédération mauricienne d’haltérophilie. Le leveur qui effectue des études tertiaires à la MIE en éducation physique serait en période d’examens. Sa participation a donc été annulée.

À l’inverse, les deux concurrentes se sont bien alignées. Sauf que Roilya Ranaivosoa est passée de 49 à 55 kg pour l’occasion. Ce qui fait que ses performances et les points qu’elle aura récoltés pourraient ne pas être forcément comptabilisés pour la qualification olympique de Tokyo 2020. Car les principales conditions y relatives sont bien définies – à savoir qu’il faut s’aligner à deux compétitions qualificatives durant chacune des trois périodes de qualifications de six mois ou tout au moins se retrouver parmi les 12 meilleurs du classement mondial de la catégorie à la fin des trois périodes de qualification, si l’on vise une qualification directe. Un athlète peut aussi être désigné par son pays sous d’autres conditions.

La championne des derniers Jeux d’Afrique des 49 kg et triple médaillée d’or des Jeux de Iles a terminé assez loin devant une Malgache en – 55 kg. Elle devait se rendre le mois prochain au Qatar pour concourir au Grand Prix de ce pays, mais en 49 kg.
Roilya Ranaivosoa avait mis le cap sur Madagascar mardi dernier et a financé elle-même sa participation et son billet d’avion en puisant de sa bourse olympique. Les quatre jours d’hébergement lui étaient assurés par la fédération mauricienne. Elle est rentrée à Maurice samedi, contrairement à Doushka Gopaloodoo accompagnée de l’entraîneur national Ravi Bhollah qui sont partis jeudi et rentrés hier (dimanche).

Doushka Gopaloodoo avait été médaillée de bronze en – 64 kg en juillet aux Jeux de Iles avec 51 kg à l’arraché, 68 kg à l’épaulé-jeté et 119 kg au combiné. « Elle évolue pour l’instant en -59 kg et montera en 64 kg l’an prochain », avise Ravi Bhollah. La junior a en vain tenter de battre son record à l’épaulé-jeté en 59 kg. Elle s’est évanouie lors de son concours en tentant de soulever 69 kg au 2e essai, nous dit le coach.