Alors qu’une présélection de quatre boxeurs avait été établie en vue des championnats du monde Elite, un cinquième est venu s’ajouter à la liste. Le staff technique de l’Association mauricienne de boxe (AMB) a fait confiance à Kennedy St Pierre, qui évolue dans la catégorie -81 kg. Les quatre autres boxeurs présélectionnés étant les frères Colin (John et Richarno), Ludovic Bactora et Cédric Olivier.
Le nombre exact de boxeurs qui effectueront le déplacement pour l’échéance mondiale à Almaty au Kazakhstan du 14 au 26 octobre prochain n’a pas encore été finalisé. Il le sera sans doute d’ici à la fin de ce mois.
Quoi qu’il en soit, l’entraîneur national, Judex Bazile justifie en ces termes la confiance placée en Kennedy St Pierre. « Depuis notre participation à la Coupe de l’océan Indien à l’île de La Réunion en juillet dernier, il n’a cessé de monter en puissance. D’ailleurs, lors du test-match face au Botswanais Thabang Motsewabeng samedi dernier, ce dernier a été compté en trois occasions et l’arbitre du mettre un terme à la confrontation. Kennedy a fait forte impression avec ses accélérations. Nous avons donc voulu lui donner de nouveau sa chance, d’autant qu’il fait actuellement montre de plus de discipline et de contrôle de soi. »
Pour rappel, Kennedy St Pierre avait crevé l’écran en 2011 en décrochant le titre de champion d’Afrique chez les -69 kg, et en se retrouvant quelques mois plus tard sur la plus haute marche du podium aux Jeux d’Afrique cette fois chez les -75 kg. Il avait connu une traversée du désert l’année dernière, confronté à un problème de poids, et son retour au premier plan est attendu avec une certaine impatience.
D’ailleurs, le staff technique a pu mettre les boxeurs en condition en compensant l’annulation des championnats d’Afrique par la tenue d’un stage international regroupant les pugilistes botswanais et kenyans. Un stage long de dix jours tenu au Centre de boxe à Vacoas et entrecoupé de test-matches sans décision samedi dernier. D’autres test-matches prévus hier après-midi ont été annulés, vu que quelques boxeurs étaient blessés.
De ce fait, une certaine satisfaction réside du côté mauricien à l’issue de ce stage qui s’est achevé hier. « Cela a été l’occasion de gagner en intensité, car les boxeurs ont eu l’occasion d’effectuer des assauts libres au moins six fois. Nous avons ainsi pu voir leur comportement face à des sparring-partners différents. Lors des test-matches, ils se sont ainsi retrouvés en situation réelle », fait ressortir Judex Bazile.
Ce dernier soutient toutefois que des boxeurs tels que Ludovic Bactora et Cédric Olivier ont eu des difficultés à contrôler leur poids, tandis que Richarno Colin a été contraint d’évoluer face à un adversaire de la catégorie -69 kg, vu que les visiteurs n’avaient pas de représentant chez les -64 kg.
Le stage international terminé, les boxeurs auront quelques jours de récupération avant de reprendre le chemin de l’entraînement la semaine prochaine. Ce sera ensuite à partir du 22 courant qu’ils passeront à un autre rythme accéléré dans cette dernière ligne droite menant aux mondiaux.