Éliminée la semaine dernière par une Serbe, Zara Lennon tente un nouveau défi aujourd’hui en quarts de finale, face cette fois à une Sri-Lankaise, dans un nouveau tournoi kenyan en marge de sa participation à la 39e édition des championnats d’Afrique juniors U18 qui se tiendra du 8 au 13 courant en Tunisie. Classée 683e junior ITF, elle affronte Adithya Karunaratne, tête de série n°2 et 331e junior ITF.
La Mauricienne a progressé au classement mondial juniors où elle a atteint en début de semaine son meilleur rang contre la 789e place qu’elle occupait la semaine dernière. Dans le précédent tournoi, Lennon avait plié 2-6, 6-4, 2-6 devant la Serbe Draginja Vulkovic, classée n°2 et 346e junior. Celle-ci, âgée de 15 ans tout comme la Mauricienne, fait cette fois figure de n°1 du tableau car classée 270e mondial junior.
Toujours est-il que Zara Lennon a franchi le cap des quarts de finale du double dames hier avec la Britannique Jonea Bach. Classée n°2, la paire est revenue de l’arrière pour éliminer les Indiennes Janvi Patel et Maanya Viswanath 4-6, 6-2, 10-6. Une victoire toujours bonne pour le moral avant son quart du simple dames. La paire affronte dans le dernier carré une paire constituée de la Serbe Doroteja Joksovic et surtout de l’Indienne Annika Kannah, que Zara Lennon avait dominée au 2e tour du simple dames 7-6 (2), 6-3. Elle avait franchi le 1er tour 6-3, 6-0 aux dépens de la Sud-Africaine Anesipho Mgcawu.
Engagé au même tournoi et dans le même but, Amaury de Beer a eu moins de chance. Il a chuté au 1er tour du simple hommes face au Français Valentin Royer, qui l’a emporté 6-3, 3-6, 6-3. De Beer, qui aura 16 ans le mois prochain, apparaît à la 1261e place ITF. Il était opposé à un adversaire âgé de 14 ans et classé 772e ITF. En double hommes où il était allié au Sud-Africain Lance-Pierre Du Toit, la paire a été éliminée au 2e tour 6-3, 6-4 par l’Éthiopien Adelia Nadim Mohammad et l’Autrichien Marko Vujic.
Ce tournoi kenyan est classé grade 5, comparativement aux championnats d’Afrique juniors U18 qui sont classés grade B2, soit d’un niveau qui se rapproche d’un tournoi juniors aussi relevé que celui d’un Grand Chelem. Maurice sera aussi représentée en Tunisie par Amélie Boy, 16 ans et 487e junior mondiale, et Hemanshu Rambojun, qui se classe 1242e.
En prélude à l’événement phare, l’élite des juniors africains des 18 ans s’affronte pour l’heure dans le tournoi international ITF juniors de Tunisie (2-7 février), qui se dispute sur hard-court, à l’inverse des deux récents tournois kenyans tenus sur terre battue. Les joueurs africains les plus cotés sont, en féminin, la Sud-Africaine Zani Bernard, 16 ans, classée actuellement 88e ITF après avoir été 85e fin janvier, et l’Égyptienne Lamis Alhussein Abdel Aziz, 17 ans, 98e ITF et 95e début janvier. Le plateau est tout aussi relevé en masculin avec notamment l’Égyptien Youssef Hossam, 17 ans, 13e au rang mondial à l’inscription effectuée au début de février et actuellement 19e ITF. Hossam est classé n°1 devant un Macédonien classé 91e ITF.
À l’exception de ce dernier, il est quasiment certain que tout ce beau monde sera bien présent à compter de mardi prochain en Tunisie. Sans oublier toute la légion de joueurs sud-africains, marocains, tunisiens, algériens et burundais garçons et filles, entre autres. La partie s’annonce pour le moins rude.