Ce sera l’heure de vérité et celle de la dernière chance pour réaliser les minima qualificatifs aux Jeux de la Francophonie à Nice (6-15 septembre). Les championnats de Maurice d’athlétisme toutes catégories débutent en effet ce matin au stade de Réduit et se poursuivront demain au même endroit. Ils sont déjà quatorze athlètes à être assez sûrs de partir. Mais il reste un dernier défi à relever au 100 m hommes.
Si personne ne court en 10”54 tout au moins dans des conditions acceptables, Maurice se présentera sans doute à l’échéance francophone pour la première fois depuis 2001 sans aucun qualifié par voie de minima sur la ligne droite. Si les dés sont jetés, on garde quand même un mince espoir que quelqu’un puisse donner tort à ce cinglant verdict. Alors qu’il a annoncé qu’il ne comptait s’aligner qu’au 200 m, il y a des chances que Jonathan Permal se présente au 100 m où il a été aussi inscrit, a-t-on indiqué. Le sprinter fraîchement débarqué de Jamaïque a des arguments pour convaincre, ayant déjà couru en 10”66 à Kingston. Mais en l’absence de Fabrice Coiffic, qui est reparti en France tenter sans succès les minima aux 100 m et 200 m — on indique qu’il a été tout récemment crédité de 10”78 au 100 m —, la finale masculine pourrait ne pas être aussi rapide. Sauf si Thierie Ferdinand, également de retour de Kingston, prouve le contraire. Cette finale est prévue demain à 11h.
Ces championnats de Maurice coïncideront également avec la 3e et ultime manche du Circuit Vital. Après deux étapes, ce sont Fabrice Coiffic et Élodie Pierre-Louis qui mènent aux classements masculin et féminin. Si Pierre-Louis devrait confirmer ses prétentions, l’absence de Coiffic, par contre, devrait voir quelqu’un d’autre émerger de cette dernière manche. Mais gare tout de même à Mary-Jane Vincent, qui pourrait également accrocher un chrono appréciable tant au 200 m qu’au 400 m. Sa présence devrait pousser en tout cas ses adversaires à se surpasser.
Pour ceux et celles qui ont déjà un pied à Nice, ils devraient passer cette dernière rampe sans se faire trop de soucis. À l’exception d’Annabelle Lascar (800 m), toujours en stage en France, et de l’expatrié Jérôme Caprice (20 km marche), la plupart d’entre eux devraient être d’attaque aujourd’hui et demain. Il s’agit de Nicholas Li Yun Fong (marteau), Elvino Pierre-Louis (disque), Guillaume Thierry (décathlon), Sylvain Pierre-Louis (poids), Jessika Rosun (javelot), Joanilla Janvier, Stéphanie Guillaume, Élodie Pierre-Louis, Aurélie Alcindor, Florianne Lisette (4×100 m).
La compétition verra également en action les trois athlètes réunionnais Pris Kelavan (100-200m), Sébastien Vinot (100 m) et Jeanette Nicaise (disque).