À moins de cinq mois des Jeux des îles, Judex Bazile veut placer les boxeurs présélectionnés davantage devant leurs responsabilités. Selon l’entraîneur national de boxe, il leur faudra travailler davantage afin de mériter leur place dans la sélection finale en août prochain. La tenue des derniers championnats nationaux Elite lui a ainsi donné une idée plus précise du potentiel de ceux qui aspirent à défendre les couleurs mauriciennes à l’île soeur, alors que la première sortie internationale de la saison devrait être le tournoi de la zone 4 d’Afrique le mois prochain.
« Il n’est pas question de s’endormir sur ses lauriers. Personne, même ceux qui ont été sacrés dimanche dernier, n’aura pas droit à l’erreur. Ceux qui seront en forme au moment opportun décrocheront la qualification », avertit Judex Bazile. S’il se dit plus ou moins satisfait du niveau de ces championnats nationaux, l’entraîneur national souligne avoir été surpris de la prestation du jeune David Rolfo. « Face à un Fleurot Louis plus expérimenté, il a affiché une certaine progression depuis sa participation aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse. Il a travaillé plus en vitesse sur la fin et doit maintenant être plus exposé internationalement ».
Concernant le combat Jean-Luc Rosalba/Merven Clair qui s’annonçait comme le clou de l’après-midi, Judex Bazile souligne que le premier nommé a démontré plus d’envie. « Il était plus précis et déterminé. Par contre, Clair s’est laissé surprendre et n’était psychologiquement pas dans le combat. Il a évolué sans conviction et sans trouver de solutions ».
Pour ce qui est des frères Colin (Richarno et John) et de Cédric Olivier, il affirme qu’il était difficile d’évaluer leur niveau actuel vu qu’ils n’avaient pas d’adversaires à leur taille. Il fait également ressortir que la catégorie -75 kg ne possède pas, valeur actuelle, de véritable leader. « Lorenzo Lecerf, un jeune qui monte, s’est certes imposé. Toutefois, il devra se montrer plus actif s’il veut percer dans cette catégorie ».
Tout en affirmant que Danilo Gaspard, Jacques Raphaël et Christopher Ottendy devront continuer à se montrer assidus aux séances d’entraînement, l’entraîneur national ne veut pas se faire de réels soucis concernant le fait qu’un seul boxeur était inscrit chez les -52 kg. « Certains ont évolué dans une autre catégorie sur demande de leur entraîneur ou en raison d’un problème de poids », avance-t-il.
Pour ce qui est des combats féminins, il se dit agréablement surpris de la prestation de Laeticia Ramdhany. « Même si elle s’est inclinée et a affiché une technique limitée, il n’empêche qu’elle a démontré une volonté de vaincre et un esprit de battante ».
Les championnats terminés, place maintenant à un stage semi-résidentiel de trois semaines qui culminera avec le tournoi de la zone 4 d’Afrique. Ce stage pourrait être marqué par la venue d’une équipe étrangère, probablement celle du Nigeria. « Nous privilégions des stages à Maurice afin de voir le maximum de boxeurs à l’oeuvre. Désormais, le tempo va augmenter à l’approche d’autres échéances de la saison », laisse-t-il entendre.