À moins d’un renversement spectaculaire, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC devrait décrocher un nouveau sacre dans le championnat masculin de première division de volley-ball.
Fort d’un succès en trois sets (25-15, 25-23 et 25-11) aux dépens du Mangalkhan VBC, hier soir au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, Ashwin Ramkalawon et ses coéquipiers ont leur destin entre leurs mains. Il suffira de jouer la bonne partition face au Club Sportif de Pamplemousses vendredi prochain afin que les derniers doutes soient dissipés.
La seule fausse note lors de ce succès a été la sortie sur blessure d’Olivier Papet lors de la deuxième manche. « Cela a quelque peu déstabilisé notre jeu, surtout au niveau des réceptions. Toutefois, nous espérons récupérer Olivier vendredi prochain », souligne Deepak Augnoo, entraîneur de l’équipe de Camp Ithier. Mais ce dernier se tient sur ses gardes. « Le titre n’est pas encore acquis et il nous faudra attendre la dernière soirée. Quoi qu’il en soit, le moral au sein du groupe est au beau fixe et les joueurs possèdent une belle envie de gagner ».
De son côté, le Club Sportif de Pamplemousses s’est maintenu dans le peloton de tête, suite à un succès en quatre sets face à l’Association Sportive Baie du Cap (22-25, 25-16, 25-14 et 25-20) mercredi dernier. À l’issue de cette nouvelle défaite, les Sudistes termineront à la dernière place.
Ils ne seront pas pour autant relégués car l’Association Sportive Jeunesse Chebel s’est retirée de la compétition. Ce soir, le Port Louis Red Star, toujours en course pour le titre, n’aura pas droit à l’erreur face au Quatre Bornes VBC, alors que les Trou aux Biches Sharks, également prétendants, seront aux prises avec le Curepipe Starlight demain après-midi.
Chez les dames, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill s’est vite rebiffée après son échec face au Quatre Bornes VBC mardi dernier. Opposée au Buswell VBC, cette formation a facilement fait la différence sur le score éloquent de 25-6, 25-11 et 25-12 en 53 minutes hier soir. L’équipe des villes soeurs tentera de maintenir cette lancée en affrontant le Club Sportif de Mahébourg demain après-midi.
Pour sa part, le Curepipe Starlight n’a fait qu’une bouchée des Trou aux Biches Sharks, à l’image d’un troisième set remporté sur le score sans appel de 25-3, soit le plus lourd réalisé depuis le début de cette compétition. Les deux autres manches étant acquises sur la marque de 25-12 et 25-11, et la victoire acquise en rien que 49 minutes.
À cette cadence, on peut bien se demander à quelle sauce seront mangés les Trou aux Biches Sharks lors de leur dernière confrontation face à Azur SC mardi prochain. Entre-temps, le Quatre Bornes VBC aura l’occasion de confirmer ses prétentions pour l’obtention de la troisième place ce soir face à La Tour Koenig SC.