Cette année, les championnats nationaux de contre-la-montre individuel se délocalisent. Si dans le passé la course se déroulait généralement dans le sud-ouest, cette année, la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) a décidé d’organiser les championnats à Rose-Belle, sur une distance légèrement raccourcie. Un changement qui, a priori, ne devrait pas poser de problèmes à Yannick Lincoln, candidat n°1 et favori logique à sa propre succession cet après-midi. Mais attention aux autres ! Lincoln peut être certain d’une chose : personne ne viendra avec la fleur au fusil. Zoom sur les candidats potentiels.
Yannick Lincoln (VCJCC-Bank One), le favori
Depuis le temps qu’il règne sur les contre-la-montre individuels, on voit mal qui pourrait l’empêcher d’aller chercher une énième couronne. Même avec son « manque d’entraînement », comme il l’a fait ressortir il y a deux semaines, il reste redoutable. Ses qualités de rouleur, couplées à celle de grimpeur, vont certainement être utiles sur la portion entre Rose-Belle et Beau-Vallon. Même si son matériel n’est pas forcément adapté au parcours — comme lors de la BCE Challenge Cup en début de saison — il faudra être sacrément costaud pour aller le chercher. Il n’y a, pour l’instant, pas grand monde pour espérer aller plus vite que Lincoln.
Steward Pharmasse (BRSC-Isostar), la surprise ?
Il était la bonne surprise samedi dernier dans les lacets de Plaine Champagne. Steward Pharmasse, qui n’a pas le profil type d’un grimpeur, avait animé le Trophée des Grimpeurs pour finalement terminer à la deuxième place. Une façon d’envoyer un message à ses adversaires ? « Lincoln est fort. Mais il faudra se battre quand même », avait-il déclaré. Lui aussi doté de solides jambes, très à l’aise sur le chrono, Pharmasse pourrait bien rééditer son exploit de la saison passée, quand il avait terminé deuxième. Certes, sur le parcours, tout peut arriver : en coureur expérimenté, il pourrait mieux gérer le chrono et finir devant Lincoln.
Hugo Caëtane (UCRH-Engen), à surveiller
L’année dernière, Hugo Caëtane avait créé le buzz en terminant troisième. Ses qualités de grimpeur ont sans doute été pour quelque chose. Sauf que depuis le Tour de Maurice, Caëtane a rangé le vélo. Depuis le début de la saison, il attend surtout un hypothétique départ pour la France. Il vient donc de redécouvrir la compétition. Malgré son absence prolongée, il a quand même fait un bon Trophée des Grimpeurs, même s’il finit dans les et cætera. Qu’attendre de lui aujourd’hui ?
Mike Chong Chin (VCP), la force tranquille
Mike Chong Chin est de ces coureurs qui ne se dévoilent que très rarement. Mais quand il le fait, ça fait mal. Depuis le début de la saison, il est avec son coéquipier Anthony Laurent le porte-fanion du VCP dans le peloton. D’ailleurs, à eux deux, ils gagnent le GP de La Vigie. Un gros coup de confiance qui s’est répété avec plusieurs podiums acquis par l’entremise d’Anthony Laurent. Et ce qu’on oublie trop souvent, c’est que Mike Chong Chin est un ancien champion de la discipline ! Il n’a certes plus ses jambes de 20 ans, mais les qualités sont toujours là.
Les outsiders
Les autres coureurs dans ce genre de courses peuvent jouer le rôle de spectateurs. Même s’ils sont animés des meilleures intentions, il s’agira pour eux de ne pas se faire rattraper sur le parcours. Un petit billet sur les jeunes (Grégory Piat, Mathieu Le Blanc, Anthony Laurent) ne serait pas mal placé. D’autant que ces coureurs ont plus ou moins figuré dans le Top 10 depuis le début de la saison. Maintenant, il reste deux données à connaître : les conditions météo et la forme de Yannick Lincoln.