Les championnats nationaux de cyclisme, qui se tiendront ce week-end, couronneront sept nouveaux vainqueurs. Cette année encore, le FFSC-KFC fait figure de favori, au vu de sa force de frappe et de sa domination sur les routes mauriciennes depuis le début de la saison. Mais Grégory Lagane et ses coéquipiers tenteront cette fois d’éviter le piège des outsiders pour ramener le maillot de champion de Maurice à Flacq après deux ans d’absence.
Ils auront 120 km pour aller chercher la victoire. 120 km sur un circuit balayé par le vent à effectuer cinq fois, sur les faux-plats montants et sur la bosse de Montée Lapeyre. Et plusieurs candidats se dégagent pour aller chercher le sacre. En premier, Yannick Lincoln, archifavori. Lui n’a jamais remporté cette course, trop souvent surveillé par ses adversaires. Pourtant, c’est la seule qui manque à son palmarès. Cette année, il a subi, comme tout le peloton, l’imposante et écrasante présence du FFSC-KFC, qui n’a (presque) rien laissé sur son passage. Seule la Snowy Maiden Race a échappé aux Flacquois, avec une victoire du Mokassien dans les sommets de Bassin Blanc.
Mais le FFSC-KFC possède dans ses rangs au moins quatre coureurs capables d’aller faire la différence. Christopher Lagane, tout nouveau champion de Maurice du contre-la-montre individuel devant Lincoln et son aîné Grégory, candidat sérieux lui aussi, Philippe Colin, qui a fait une bonne saison, et Steward Pharmasse, éternel candidat au sacre. Sauf qu’il faut également prendre en considération le relief. En fait, la montée Lapeyre sera considérée — à juste titre ? — comme le juge de paix des championnats nationaux élite. À prévoir un premier écrémage dès le passage dans cette bosse, histoire de séparer les favoris des outsiders.
Mais les championnats étant ce qu’ils sont, il y a fort à parier qu’un autre coureur viendra jouer les trouble-fête à l’arrivée. On se souvient que le PSC-Winners’s avait réussi à placer deux ans de suite Yoan Pirogue (2015) et Jordan Lebon (2016) sur la plus haute marche du podium, alors même que les favoris s’étaient lancés dans un long round d’observation. La chance sourit aux audacieux, dit-on. Celui qui sera sacré champion devra savoir saisir la sienne au bon moment.
Chez les juniors, on voit mal qui pourrait aller contester la suprématie du FFSC-KFC. Là encore, les regards seront tournés vers Dylan Redy, champion de Maurice du contre-la-montre chez les juniors. Il devra toutefois aller chercher l’opposition parmi ses propres coéquipiers, dont Jeanlito André, qui a commencé à montrer le bout du nez cette saison. Le vainqueur devra résister pendant les 96 km du parcours (quatre tours du circuit) pour aller décrocher son maillot de champion.
Notons que les départs pour ces deux courses seront donnés au stade George V, alors que les arrivées seront jugées devant le stade.