La championne française du monde  2011 de trail, Maud Gobert, est à Rodrigues pour participer aux 38 km. Après une coupure l’année dernière, elle est de retour sur les sentiers cette année et a même réussi à gagner sa place en équipe de France pour participer aux Championnats du monde 2015 à Annecy en France. « J’avais mal au genou et j’avais décidé de faire un break en 2013. J’avais plus envie de courir. Mon corps avait besoin de repos. Au final, cela m’a fait beaucoup de bien », a-t-elle déclaré à Week-End hier. Son objectif est de ne pas arriver à Annecy trop fatiguée d’où sa décision de commencer sa préparation en février prochain. « Je n’ai pas la prétention de dire que je vais pour gagner. Bien figurer au classement par équipes serait déjà une très bonne chose », a-t-elle fait remarquer.
Revenant un bref moment sur son titre de 2011, Maud Gobert dira que cela demeure un très grand moment de sa carrière. Son mérite est encore plus grand dans le sens où elle s’était fait une entorse à la cheville après les dix premiers kilomètres. « C’était une course assez difficile. Après cette blessure, j’ai serré les dents pour revenir sur le premier à dix kilomètres de l’arrivée pour ensuite m’imposer. Ce n’est qu’après la course que j’ai pensé à ma douleur », a indiqué celle qui se déclare comme une dure à la douleur. Car il faut dire que Maud Gobert est de celles qui aiment les sports extrêmes, ayant pratiqué le ski et le snowboard entre autres. Elle est d’ailleurs monitrice de ski à temps partiel (décembre à mai) et exerce aussi comme guide en montagne.