Alexandre Remila, Fabien Raffaut, Avikesh Luckhun et Jason Desdames sont les grands vainqueurs du championnat de slam intercollèges de France. Élèves de Palma SSS, ils ont concouru à Paris à la fin de mai, après leurs victoires nationales et régionales. Encadrés par Ziad Peerbux, les membres de l’équipe Mauritius United savourent cette haute distinction avec humilité, espérant l’émergence d’un slam qui favorisera la prise de conscience et l’épanouissement. C’est précisément à travers cet art oral qu’ils disent grandir.
“Ah, mon Dieu ! Que de gens odieux, Qui ne voient que l’Apparence”, slamait Aïra 137 en conclusion de son show sur la scène parisienne à la fin de mai. Le jury lui a accordé trois fois dix points pour ce texte et sa performance. Il faut savoir qu’une note de dix est la plus forte pouvant être attribuée à un slameur en compétition.
Comme le résume Alexandre Remila dans ce texte, ne vous fiez surtout pas aux préjugés. Encore moins aux apparences, car elles sont trompeuses. Ne vous laissez donc pas tromper par le look hip-hop de l’un, la tronche bad boy de l’autre, le style p’tit gamin de celui-ci, le sourire enjôleur de celui-là. Tout n’est qu’apparence.
Alexandre Remila, Fabien Raffaut, Avikesh Luckhun et Jason Desdames sont des as de l’art oral. Champions de Maurice de slam avant d’être plébiscités au niveau des Mascareignes, réunis au sein de l’équipe du Collège Palma SSS, ils ont réalisé une performance exceptionnelle en 2011.
Quand les quatre adolescents et leur mentor, Ziad Peerbux, sont récemment rentrés de France, ils avaient dans leurs bagages un curieux objet qui symbolise la richesse de leur talent. Ce cube de pierre brute, enroulé de fil doré, surmonté d’une belle plume rouge et fixé sur une planchette à côté d’un encrier d’encre noir, est un trophée de champion. C’est celui qui a récompensé le grand vainqueur du Grand Slam National des Collèges et Lycées de France. Les grands champions de cette année sont mauriciens.