Retenez bien son nom. Ce visage, vous le verrez souvent. Attachée à l’agence Secret Models de Pratyush Nobeen, elle est l’un des mannequins locaux les plus demandés en ce moment. Les professionnels qui l’ont côtoyée restent convaincus que Chandre Meiring a tous les atouts pour passer international si elle décide de faire carrière dans le modelling après ses études. À 17 ans, elle vit la mode comme une passion dévorante, resplendissant sous la lumière des flashs et des projecteurs.
Plusieurs photographes professionnels ont eu Chandre Meiring dans leurs viseurs. À chaque fois, ce même rayonnement par lequel elle renvoie la lumière, absorbée dans un éclat adouci et chaleureux. Pas la peine pour elle d’en faire des masses. Le charme naturel de cette grande blonde suffit à donner du caractère à ses poses. Si son portfolio est éloquent, il démontre aussi la polyvalence de ce mannequin capable de s’adapter à tous les scénarios.
La classe de Gaga.
Sensuelle en deux pièces sous une chute d’eau, elle redevient classique en vêtement d’hiver. Midinette dans un clip, elle réapparaît en femme d’affaires sur une photo. Plus loin, elle prend une posture de femme fatale. Elle vire en brune pour sombrer dans le gothique avant de suivre Lady Gaga dans ses délires…
En vrai caméléon, Chandre Meiring a fini par se laisser prendre au jeu. “Je suis très à l’aise devant la caméra. Dès que je commence, ça devient naturel : il n’y a plus que le photographe et moi. Rien autour n’existe plus.” C’est dans cet état d’esprit qu’elle donne le meilleur d’elle-même pour mieux incarner les personnages ou les styles qu’elle est appelée à présenter.
Perle brute.
Pour Pratyush Nobeen, Chandre Meiring est cette perle rare qui rend ses lettres de noblesse au mannequinat et qui permet au secteur d’évoluer. “Elle est très professionnelle dans sa manière de travailler. C’est une fille ponctuelle qui se plie aux exigences du moment sans rechigner”, souligne-t-il. La rencontre entre le mannequin et le directeur de l’agence Secret Models a eu lieu l’année dernière, lors de l’Extravaganza Fashion Show organisé à Phoenix par le célèbre designer de Bollywood, Manish Malhotra.
Engagée dans la mode en freelance depuis deux ans, Chandre Meiring figurait parmi les mannequins retenus pour faire partie du show. Elle avait alors travaillé sous les directives de Pratyush Nobeen, responsable de la chorégraphie. Ce dernier avait tout de suite remarqué le potentiel de l’adolescente, qui accepta de le rejoindre tandis qu’il montait son agence avec l’étroite collaboration du photographe Shamsheed Sobha.
Les deux professionnels de la mode aidèrent le diamant brut à trouver son vrai éclat. Son apprentissage fut rapide. Chandre Meiring avait déjà compris les notions de base de ce métier. Au départ, avoue-t-elle, “je m’y étais lancée davantage comme un passe-temps. Puis, je suis devenue une passionnée”.
Leçons de vie.
Chandre Meiring a posé pour plusieurs campagnes et ses photos ont souvent été publiées, à Maurice comme ailleurs. Elle est aussi l’une des principales figurantes du clip dont le tournage avait été confié à l’agence Secret Models par le rappeur suisse Naz B.
Ces expériences ont très vite eu une influence directe sur celle qui s’est sentie grandir en peu de temps. Les leçons de vie ont aussi accompagné son apprentissage. Chandre Meiring confie avoir compris que “dans la vie, il faut savoir qui vous entoure et faire le bon choix dans ses fréquentations. Sinon on risque de se perdre, parce que des personnes auxquelles vous avez été proches peuvent parfois être jalouses de votre succès”.
Mais qu’importent les éléments négatifs, le mannequin sait pouvoir compter sur le soutien indéfectible de sa famille. “Depuis que ma carrière a été lancée, les liens avec ma famille se sont resserrés. Elle est toujours présente à mes côtés.”
Études.
Installée à Maurice avec les siens depuis douze ans, Chandre Meiring est d’origine sud-africaine. En sus du mannequinat, elle consacre beaucoup de son temps à des activités sportives pour rester en forme. Mais l’une de ses grandes priorités demeure ses études. Élève de la Northfields International High School, elle a choisi de poursuivre une formation universitaire en design. Une fois ses études terminées, elle choisira si elle donne une suite à sa carrière de mannequin et passera alors international.
Ceux qui l’ont côtoyée restent convaincus que Chandre Meiring a tous les atouts pour briller davantage et sous d’autres cieux. Elle s’est déjà fixé un objectif des plus ambitieux : “Je veux réussir quelque chose de grand.”