Osman Mohamed, président de Maurice Île Durable (MID), a été sélectionné pour participer au International Visitor Leadership Program sur “Climate Change and Renewable Energy”. Ce forum se tiendra du 11 au 31 août aux États-Unis et sera l’occasion pour lui de se familiariser aux politiques énergétiques du gouvernement américain.
Vingt-six acteurs du secteur des énergies renouvelables du monde entier ont été sélectionnés pour participer à ce programme dont les objectifs sont de passer en revue les politiques énergétiques aux niveaux fédéral, de chaque État et des administrations municipales. Ceci implique notamment les tendances en production et distribution énergétiques, les approches en matière d’énergies alternatives renouvelables. Le programme vise aussi à étudier les partenariats public-privé pour le développement d’énergies propres et alternatives ainsi que les nouvelles technologies proposées dans l’industrie des carburants ; de faire un constat des efforts du gouvernement américain dans la promotion de la coopération internationale pour rendre plus accessibles les sources alternatives d’énergies et de réduire la dépendance mondiale en pétrole, entre autres. M. Mohamed aura l’opportunité de mieux connaître le système fédéral des États-Unis, les politiques énergétiques du gouvernement et le travail de coordination entrepris en matières énergétiques et climatiques ; les impacts du secteur dit “non-profit” sur les politiques d’énergies renouvelables à Washington D.C.
Osman Mohamed aura également des rencontres avec les représentants du U.S. Global Change Research Program (USGRP) et de la Division for Energy and Natural Resources (ENR) du U.S. State Department’s Office of International Energy and Commodity Policy. Cette instance, en collaboration avec le Department of Energy, représente les États-Unis et la position américaine aux réunions de l’International Energy Agency. M. Mohamed aura également des discussions avec le personnel de la United States Agency for International Development (USAID) sur le développement et l’application des programmes énergétiques visant à aider les pays à réduire leurs émissions de carbone et à gérer les changements climatiques. Le U.S. Department of Transportation (DOT) sera un des participants à une réunion et discutera de ses politiques et stratégies en matière de “HG reduction” et de carburants alternatifs. Une réunion est aussi prévue avec le U.S. House of Representative’s Subcommittee on Energy and Power, qui a juridiction sur les politiques nationales d’énergie.