Représenté par Me Shawkat Oozeer, l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam a comparu devant la Cour correctionnelle de Port-Louis hier. La magistrate Nadiyah Dauhoo a étendu son “bail” au 14 janvier 2016, les enquêteurs ayant indiqué que l’enquête policière est toujours en cours. L’affaire sera ainsi appelée pro-forma le 14 janvier 2016.
Navin Ramgoolam a été arrêté à cinq reprises depuis que le nouveau gouvernement a été conduit au pouvoir. L’ex-PM a été arrêté et a obtenu la liberté sous caution dans le cadre de la distribution des terres de l’État et des affaires telles Betamax, Roches-Noires, Dufry/Frydu, BAI, ainsi que la saisie de Rs 220 M dans deux coffres-forts à son domicile à Riverwalk. Navin Ramgoolam fait ainsi l’objet de six chefs d’accusation.
Représenté par Raj Pentiah, l’ex-ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, également poursuivi dans l’affaire Betamax, a lui aussi bénéficié d’une extension de son “bail” jusqu’au 14 janvier 2016. Les enquêteurs ont réitéré que l’enquête suit son cours. Arrêté le jeudi 4 juin dernier dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Betamax, l’ancien ministre des Infrastructures publiques avait dû fournir deux cautions de Rs 50 000 et Rs 150 000. Il a également signé deux reconnaissances de dette de Rs 500 000 chacune. Il répond de deux charges provisoires, “conspiracy” et “influencing public official”. L’affaire sera appelée pro-forma le 14 janvier 2016.