Qui succédera au Quatre Bornes VBC et au Curepipe Starlight au palmarès de la Charity Cup en volley-ball ? Au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas cet après-midi, les affiches pour cette première échéance de la saison en salle proposeront des duels Faucon Flacq Camp Ithier VBC/Curepipe Starlight du côté masculin et Curepipe Starlight/Azur SC chez les dames, soit les champions en exercice face à leurs dauphins. Le coup d’envoi est prévu à 15h30.
Après des play-offs bouclés en fanfare et une prestation en demi-teinte lors de la Coupe des clubs champions de la zone 7, le Faucon Flacq Camp Ithier VBC tentera de démarrer cette nouvelle saison sur une note positive. Toutefois, tout n’est pas rose au sein de l’équipe de l’Est, si on tient en considération le conflit qui oppose ses dirigeants à l’ancien président de l’Association mauricienne de volley-ball, Bharun Teeroovengadum, et le départ de sa pièce maîtresse qu’est le Seychellois Guy Valentin, parti tenter sa chance à l’ASJ Chebel et qui a trouvé en Brondon Tanner un compagnon de route. En attendant le retour du Malgache Fabrice Hermann, la formation de Camp Ithier pourra compter sur sa nouvelle recrue Olivier Papet en provenance du Mangalkhan VBC.
Le Curepipe Starlight s’était avéré un très bon challenger dans la course aux lauriers la saison dernière. Toutefois, le départ de Didier Perrine et les démarches infructueuses pour obtenir les services de Guy Valentin risquent de chambouler les plans de la formation curepipienne cette saison. Reste que l’entraîneur Daniel Lam Hing pourra toujours compter sur l’expérience des Gino Sophie, Allan Philippe et Sunil Mudhoo.
Du côté féminin, le Curepipe Starlight présentera une formation décimée pour ce duel inaugural. Maïta Cousin, Heidy Bauda, Vannesa Chellumben, Valentine Paul et Felicia Julie ont pris la porte de sortie, tandis qu’Angélique Ramdoss se trouve actuellement à Madagascar. Deepak Sowaruth devra donc compenser avec les moyens du bord, notamment avec l’apport de ses nouvelles recrues que sont Anaïs Sadien et Wendy Gaspard.
Face à la formation de la ville lumière, Azur SC présente un groupe plus compétitif. Nathalie Létendrie et ses camarades auront une belle carte à jouer cet après-midi et ce sera également l’occasion pour le tandem Kevin Singapermal-Didier Maderbaccus d’entamer sa nouvelle mission sur une note positive. Reste que le Curepipe Starlight aura à coeur de conserver un trophée acquis la saison dernière suite à un net succès en trois sets aux dépens des Tranquebar Black Rangers.