L’un des principaux suspects dans le meurtre de Denis Fine, tué à bout portant par balle le 3 janvier 2010 à son domicile à Pamplemousses, a semé la panique à bord d’une voiture volée dans la nuit d’hier à ce matin. Bilan relativement lourd de cette chasse à l’homme : deux policiers, les constables Bharos et Muthern, blessés quand la voiture conduite par le suspect Steeve Serret alias Polocco a foncé sur eux. Par la suite, le véhicule incriminé, qui avait été volé dans la région de Riambel le 7 février, a été retrouvé en feu à la rue Laveau à Roche-Bois. Le suspect court toujours.
L’opération montée dans la nuit d’hier à ce matin sous la supervision de l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin, responsable de la CID de la Western Division avait pour objectif de procéder à l’arrestation de Polocco, contre lequel pèse un mandat d’arrêt pour outrage à la cour. En effet, il ne s’était pas présenté lorsque le procès relatif au meurtre de Denis Fine avait été appelé récemment.
Mais des sources policières autorisées indiquent que l’interrogatoire de Polocco par les membres de la CID de la Western Division s’inscrit également dans l’enquête policière sur le viol et le vol commis dans la nuit de mercredi à jeudi de la semaine dernière dans un bungalow de Rivière-Noire. Le couple avait été attaqué par trois hommes et une femme encagoulés. L’épouse, qui avait été victime d’agression sexuelle par l’un des assaillants, avait été forcée de prendre une douche dans une tentative d’éliminer toute trace de sévices sexuels.
D’autre part, en fin de journée d’hier, les éléments de la Western Division avaient été informés de la présence d’une voiture de la marque GWM Florid, immatriculée 3545 JU 11 de couleur grise, rapportée à Riambel, circulant dans la région de Roche-Bois. L’escouade de l’ASP Monvoisin devait monter une filature avec le déploiement d’un important effectif de la police.
En effet, des Field Intelligence Officers du Nord, la Divisional Support Unit, l’Emergency Response Service et une escouade de la CID de l’Ouest, sous les directives du Assistant Superintendent Daniel Monvoisin, ont effectué une mission de surveillance aux environs de l’Impasse Dieudonné à Riche-Terre. Sur le coup de 1 heure du matin, deux hommes et une femme ont été aperçus prenant place à bord de la voiture volée. Un des deux hommes a été formellement identifié comme étant Patrick Prinslet Steeve Serret alias Polocco, habitant Sainte-Croix et fiché comme récidiviste notoire au poste de police d’Abercrombie. Un warrant of arrest pèse sur ce suspect depuis le 11 janvier suite à des absences répétées en cour dans l’affaire Denis Fine, tué d’une balle en pleine tête le 3 janvier 2010 alors qu’il se trouvait sous sa véranda à Pamplemousses.
Au moment de leur arrestation, les trois individus devaient offrir une forte résistance avant de s’enfuir à bord de la voiture après avoir percuté les constables Bharos et Muthern. L’important effectif déployé sur le terrain devait s’engager dans une course poursuite dans les rues de la région aux petites heures ce matin.
Arrivée dans les parages de la Cité Briquetterie, l’escouade de la police sous la responsabilité de l’ASP Monvoisin, devait complètement perdre de vue la voiture volée. Aux alentours de 1 h 30, la GWM Florid avec la fausse plaque d’immatriculation 3828 JU 11 a été retrouvée en proie aux flammes à la rue Laveau dans la région de Roche-Bois. Le véhicule a été complètement détruit par le feu.
L’enquête policière se poursuit et d’autres descentes policières sont prévues en vue de remonter la piste de la bande à Polocco car des indices relevés sur les lieux de l’agression à Rivière-Noire tendent à pointer dans cette direction. Des enregistrements des caméras de surveillance ont été visionnés par les enquêteurs et l’emploi du temps de Polocco et de ses complices à la fin de la semaine s’avère être déterminant dans le double cas d’agression sexuelle et physique et de cambriolage.