Au cours de sa réunion de jeudi dernier, le Maurice Île Durable Fund a décidé de prendre des sanctions contre des fournisseurs de chauffe-eau solaires enregistrés sous le Solar Water Heater Scheme Phase 2 pour non respect des conditions. Cela suite aux doléances répétées du public reçu au ministère de l’Environnement et du Développement durable.
« À travers trois avis de presse au cours de ces derniers mois, le Maurice Île Durable (MID) Fund a attiré l’attention des fournisseurs de chauffe-eau solaires sur la nécessité de se conformer aux obligations contractuelles et aux spécifications techniques qu’il a imposées pour la vente et l’installation des chauffe-eau solaires dans le cadre du Solar Water Heater Scheme Phase 2 », explique une source au ministère de l’Environnement et du Développement durable.
« Le MID Fund a aussi mis en garde individuellement certains fournisseurs sur des manquements notés de leur part. Malgré tout, le MID Fund et la Development Bank of Mauritius (DBM) continuent de recevoir des plaintes du public et des enquêtes ont été initiés dans chaque cas », ajoute notre source.
Suite à ces enquêtes, le MID Fund a décidé de suspendre le paiement de subventions à sept fournisseurs de chauffe-eau solaires enregistrés auprès du ministère de tutelle et la DBM. Deux autres, ayant réclamé des subventions pour l’installation de chauffe-eau solaires et ne tombant pas sous le Solar Water Heater Scheme Phase 2, ont reçu un sévère avertissement.
Trois autres fournisseurs enregistrés, ayant installé des chauffe-eau solaires qui ne sont pas en « stainless steel », ont été sommés de les remplacer. En attendant, le replacement et un engagement écrit de leur part leurs « quotations » (devis) ne seront désormais plus acceptées à la DBM. Deux autres ont aussi mis en place des chauffe-eau solaires d’une capacité de moins de 150 litres, capacité minimale exigée dans les conditions. Ils ont reçu l’ordre de les remplacer et de prendre un engagement écrit à cet effet.
Le MID Fund a par ailleurs décidé de faire porter aux fournisseurs les frais des visites surprises pour vérifier la qualité des chauffe-eau installés. En outre, la validité des coupons de subventions sont étendue de quatre à cinq mois.
Le MID Fund a aussi pris la décision d’augmenter de deux à quatre le nombre d’équipes de vérificateurs pour effectuer des visites surprises des chauffe-eau installés. « Nous informons ceux qui se sont enregistrés sous l’ancien “scheme” et qui n’ont pas reçu de lettre de la DBM, de se faire connaître au siège social de la banque à Port-Louis. Le délai est étendu jusqu’au 27 juillet 2012 », indique notre source.
« Le MID Fund conseille par ailleurs au public de ne signer aucun accord ni de verser de dépôt à des fournisseurs de chauffe-eau solaires, car le plan pour les nouveaux demandeurs n’a pas encore été décidé », précise-t-on au ministère de l’Environnement et du Développement durable.