Sanjay Paddia, qui occupait le poste de Financial Manager, s’est vu propulser lundi en tant qu’Officer-in-Charge de Managing Director pour une période de six mois. Cette décision a été entérinée par le conseil d’administration de la Cargo Handling Corporation Limited à la suite des départs successifs du Managing Director Archimède Lecordier et de son adjoint Jacques Faustin. La Port Louis Maritime Employees Association, un des syndicats du port, s’est par ailleurs engagée dans sa campagne de mobilisation pour son assemblée des délégués la semaine prochaine en vue d’entériner quatre décisions majeures, dont des propositions au nouveau du management.
Dans un premier temps, le board de la Cargo Handling Corporation Limited (CHC Ltd) avait envisagé le lundi 16 janvier de confier la responsabilité de ce corps para-étatique à un administrateur externe. Mais le conseil d’administration est revenu sur sa décision au cours d’une réunion convoquée lundi. Selon nos recoupements, la difficulté de dénicher un « external administrator » pour assurer les affaires courantes de la CHC pour une période minimale de six mois serait à l’origine de ce revirement de situation.
Le board s’est tourné vers l’ancien Financial Manager Sanjay Paddia pour occuper le poste d’Officer-in-Charge de Managing Director pour un semestre. M. Paddia devrait être épaulé par trois autres cadres pour notamment la gestion des opérations et des logistiques. Selon les informations disponibles, l’attribution de ce poste à Sanjay Paddia est soumise à certaines conditions, étant donné qu’il devra rendre des comptes au comité exécutif de la CHC Ltd, composé des actionnaires majoritaires : la State Trading Corporation et la Mauritius Ports Authority. Un consultant de la compagnie KMPG, offrant des services pluridisciplinaires (audit, expertise comptable, conseils juridique et fiscal) aux sociétés cotées ou encore aux groupes internationaux, devrait apporter son expertise pour gérer ce corps para-étatique.
La Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA), l’un des principaux syndicats du secteur portuaire, a d’autre part enclenché son exercice de mobilisation parmi les travailleurs.
À ce stade, trois réunions ont déjà été convoquées et d’autres sont prévues jusqu’à la fin de cette semaine, où des consultations devraient avoir lieu. Cette mobilisation de la PLMEA s’inscrit particulièrement dans le contexte de son assemblée des délégués le jeudi 16 février à partir de 13 h 30 au Centre social Marie Reine de la Paix à Port-Louis. Quatre décisions importantes devraient être prises : les propositions pour soumettre au nouveau management institué dans une tentative de réorganiser les opérations dans le port, finaliser les grandes lignes de la nouvelle grille des salaires et des conditions en vue du démarrage des prochaines négociations, se prononcer contre toute velléité de projet de privatisation dans le port et désigner les candidats pour l’élection du board en mars prochain.