Le président sortant de la Port Louis Maritime Employees Association (PMLEA), licencié pour « indiscipline » de la Cargo Handling Corporation, a été réélu à son poste. C’est ce qu’a annoncé ce midi le négociateur du syndicat, Ashok Subron, avançant qu’Alain Edouard et la PMLEA font l’objet d’une « campagne de dénigrement médiatique » dans le cadre des négociations pour un nouvel accord syndical et de leur lutte contre la privatisation du port.
« Reconduire à l’unanimité Alain Edouard (l’homme à abattre dans le port), à la présidence de la PMLEA, c’est une façon pour les travailleurs du port de répondre à la direction de la Cargo Handling Corporation et, surtout, à cette campagne de dénigrement médiatique contre les travailleurs du port en général, et Alain Edouard en particulier », a expliqué Ashok Subron, qui animait ce midi une rencontre avec la presse au siège du syndicat à l’Albion Dock, Trou-Fanfaron.
Questionné par Le Mauricien sur les excuses publiques qu’Alain Edouard aurait faites au vice-Premier ministre et ministre du Tourisme et des Communications extérieures Xavier-Luc Duval, pour retrouver son poste à la CHC, Ashok Subron a expliqué que, « par respect pour le board » de la corporation, tous les détails entourant cette affaire seront dévoilés en temps et lieu, sans rien préciser de plus. « Il y a une campagne de dénigrement médiatique systématique contre les travailleurs du port en général, et Alain Edouard en particulier », a-t-il répété. Il a notamment dénoncé, entre autres, le dévoilement des salaires des travailleurs du port dans la presse. « Tout cela n’est pas anodin et arrive au moment crucial où le syndicat est en train de négocier pour un nouvel accord avec la direction de la CHC et est en train de s’élever contre le projet de privatisation de notre unique port », a-t-il ajouté. Le négociateur de la PMLEA a également donné les détails des mesures arrêtées par les membres de son nouveau bureau exécutif, et sur lesquelles nous reviendrons dans notre prochaine édition.