La Senior District Magistrate Darshini Gayan, siégeant en cour de District de Curepipe, a accordé le bénéfice du doute à Farad Ameerally, accusé d’avoir émis un chèque sans provision en 2010. L’accusé avait plaidé non-coupable. Son homme de loi a fait ressortir en cour que la charge d’accusation ne devrait pas concerner son client Farad Ameerally, directeur de la société émettrice du chèque et que le procès devrait être annulé.
La magistrate a considéré que la charge d’accusation ne fait pas mention de Farad Ameerally, qui est poursuivi en tant que directeur de la compagnie ayant émis le chèque en bois. Farad Ameerally a obtenu le bénéfice du doute.