Photo d'illustration

Un entrepreneur de 20 ans s’est fait escroquer par le récidiviste Zakir Ramputh, qui lui a remis un chèque sans provision pour l’achat de 200 t-shirts. Le jeune homme a reconnu le suspect après avoir pris connaissance des frasques de ce quadragénaire dans les médias. Le suspect s’était même fait passer pour un enquêteur de la Western Division afin d’escroquer un couple de Vallée-Pitot pour supposément classer une affaire dans laquelle était impliqué leur fils.

L’entrepreneur a déclaré à la police que depuis février 2019, il a commencé son business d’impression de logos sur des vêtements. Pour trouver de la clientèle, il avait même fait sa promotion sur le réseau social. Il relate que le 15 janvier dernier, il a reçu un appel de Zakir Ramputh qui lui a demandé un devis pour l’achat de 200 t-shirts et de 100 shorts. Le même jour, le suspect est passé chez le jeune homme à Terre-Rouge pour prendre possession des vêtements. Puis, il a remis un chèque de Rs 20 800.

Plus tard, ce dernier a remarqué que son nom n’était pas bien été écrit dessus. Il a contacté Zakir Ramputh qui lui a demandé de le rencontrer plus tard pour effectuer les rectifications nécessaires. Ce n’est que le 21 janvier que le suspect lui a donné un nouveau chèque que le jeune homme a versé sur son compte en banque. Quelques jours plus tard, sa banque l’a informé qu’il s’agissait d’un chèque en bois.

Hier, l’entrepreneur a tenté d’entrer en contact avec le suspect, mais son portable était éteint. Il est parti à sa recherche à Vallée-Pitot où il a pu parler avec un proche du suspect. C’est alors qu’il a appris que Zakir Ramputh était en détention pour un autre cas d’escroquerie et qu’il fait l’objet de plusieurs plaintes similaires.

Zakir Ramputh a été arrêté la semaine dernière par une équipe de l’Anti Robbery Squad à Terre-Rouge. Il avait obtenu l’adresse d’un couple de Vallée-Pitot et leur avait rendu visite en novembre de l’année dernière. Se faisant passer pour un policier, il leur a fait croire que leur fils était impliqué dans une affaire de drogue.

Le quadragénaire a promis de trouver un arrangement avec son supérieur et en contrepartie, le couple devait lui remettre Rs 87 000. De novembre à décembre 2019, le couple a remis de l’argent au suspect en plusieurs tranches. Après avoir obtenu la somme demandée, Zakir Ramputh n’a plus donné signe de vie. Il fait l’objet de diverses plaintes pour escroquerie à travers l’île.