Un programme de stérilisation en masse des chiens errants sera entrepris en deux phases à partir d’octobre, a annoncé cette semaine le ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo lors du lancement de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW), en remplacement de la MSPCA, à Rose-Hill. Objectif : stériliser 70% de la population canine sur une période de quatre ans.
Satish Faugoo rappelle que Maurice compte 60 000 chiens errants et que la MSAW a pour objectif de contrôler leur population, soit l’équivalent d’un chien errant pour 20 habitants. Aussi, selon le ministre, la campagne de stérilisation doit être accentuée en vue d’avoir un contrôle rigoureux sur le nombre de chiens errants à Maurice. « Il faut aussi éduquer les propriétaires de chiens », a-t-il ajouté. Et d’indiquer que la première phase consiste à réaliser le programme sur une base pilote dans un district, et ce sur une période de trois mois. La stérilisation massive sera ensuite étendue à l’ensemble du pays lors de la deuxième phase.
Auparavant, le ministre Faugoo a énuméré les différentes étapes ayant mené à la mise en place de la MSAW, un projet qui s’inscrit dans le cadre de la réforme institutionnelle. La présente loi, dit-il, est la consolidation et la modernisation de l’ensemble des législations primaires dans ce domaine, dont l’Animal Destruction Act 1918 et la Prevention to Cruelty to Animals Act de 1957. « Nous sommes passés de la prévention de la cruauté à la protection des animaux et à de plus grandes responsabilités de la part des propriétaires d’animaux », a-t-il souligné. Le nouveau conseil de la MSAW est placé sous la présidence du Dr Espitalier Noël.