Le président en exercice de la Chambre de Commerce Chinoise (CCC), Pierre Yeung, a appelé les jeunes professionnels sino-mauriciens à un engagement plus actif au sein de cette organisation afin de l’aider à mieux faire face aux défis croissants de l’environnement politique et économique. Pierre Yeung intervenait lors du dîner annuel de la CCC au restaurant Grand Océan et qui marquait, cette année, le 106e anniversaire de l’organisation.
S’adressant à un parterre d’invités où on remarquait la présence du chargé d’affaires de l’ambassade de la République Populaire de Chine à Maurice, Yu Jiang, et le Chief Executive Officer d’Enterprise Mauritius, Dev Chamroo, le président de la CCC a en deux occasions exhorté les jeunes professionnels et entrepreneurs de la communauté sino-mauricienne à jouer un rôle plus actif dans l’avancement des objectifs de la CCC. La Chambre, a-t-il rappelé, a été créée pour aider les immigrants chinois dans leur lutte pour leur survie et à bien s’installer à Maurice. Les premiers membres de la Chambre étaient des commerçants qui ont réussi dans la vie et qui ont fait des sacrifices pour que leurs enfants puissent avoir la meilleure éducation possible. « Maintenant que ces enfants sont devenus des professionnels et des entrepreneurs et qu’ils sont membres de la CCC, il faut qu’ils contribuent plus de leurs temps, connaissances et expériences au développement de l’organisation afin que celle-ci ne soit pas seulement perçue comme un regroupement de commerçants mais également de professionnels et d’entrepreneurs », a déclaré Pierre Yeung. Ce dernier devait réitérer son appel à la fin de son discours : « We would like to see a more active involvement of young professionals in discussing ways and means to cope with the more and more challenging economical and political environment. »
Pierre Yeung est revenu sur les différentes activités organisées par la CCC pendant l’année écoulée et les multiples contacts noués avec des organisations étrangères, en particulier la China Electronic Chamber of Commerce de Beijing, la Beijing Dodo International Business Development Co Ltd, la Fuzhou Chamber of Commerce et la Chinese Association of Seychelles avec laquelle un protocole de coopération est en voie d’être signé. Il a fait état des démarches entreprises auprès des autorités pour l’obtention d’un terrain à la rue Royale, Port-Louis, pour l’entretien et la remise à niveau des trottoirs à China Town, et les travaux d’amélioration au cimetière de Bois Marchand. L’année 2014 a été aussi marquée par la visite des membres au Sui Liong Homes (centre pour les personnes du troisième âge) et l’organisation du Food Festival à China Town. Il a confirmé que celui-ci restera une manifestation annuelle.
Par ailleurs, la CCC se prépare, dans le sillage de la politique de coopération avec des organisations chinoises des pays de l’océan Indien, à organiser en 2016 une conférence régionale.
Intervenant sur le thème de l’investissement, le CEO d’Enterprise Mauritius a invité les jeunes professionnels et entrepreneurs sino-mauriciens à considérer sérieusement les opportunités d’affaires tant en Chine qu’en Afrique. Dev Chamroo a soutenu que les jeunes sino-mauriciens ont des atouts en main, notamment au niveau de la communication et des valeurs culturelles, pour réussir dans leurs démarches commerciales en direction de la Chine et aussi pour la concrétisation de partenariats avec les Chinois ciblant les marchés africains.