Les piqures des méduses à Mauricepeuvent provoquer des désagréments mineurs

Les méduses sont de retour à Mon Choisy et sans doute dans plusieurs lagons de l’île.

Elles ont été observées, hier mardi 13 février, par la  Spécial Mobile Force (SMF) en patrouille de sécurité et la Garde Côtière Nationale (NCG) à la Plage Publique de Mon Choisy.

Les nageurs, les  utilisateurs de la plage et les pique-niqueurs sont donc informés qu’il faille preuve de prudence en mer car ces petites bêtes sont capables de piqûres plus ou moins gênantes.

La méduse est l’un des animaux les plus anciens sur Terre. Elle ne possède ni squelette, ni cerveau. Elle est bien connue des vacanciers qui redoutent sa piqûre.

Piqûre de méduse : des risques mais pas de panique

Il ne faut cependant pas céder à la psychose tout de même : les  espèces de méduses principalement présentes sur nos côtes ne sont pas mortelles.

Ce sont les tentacules de méduse qui piquent par l’intermédiaire de filaments urticants. La plupart du temps, la douleur est passagère mais violente, avec une sensation de décharge électrique puis de brûlure, qui peut entraîner la syncope du sujet. Apparaissent ensuite des lésions cutanées qui démangent et qui peuvent persister plusieurs jours.

Dans des cas heureusement mineurs, les piqûres de méduse peuvent provoquer de violents maux de têtes, des vomissements, voire des réactions allergiques, avec malaise, gêne respiratoire, oedème de Quincke et/ou choc anaphylactique.