Le double vainqueur consécutif du Tour de La Réunion et médaillé d’or lors des derniers Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI), Christopher Lagane, a réalisé, en compagnie de ses camarades une belle saison 2019. Avec les Championnats d’Afrique sur route qui approche à grands pas, le spécialiste de l’effort en solitaire espère bien tirer son épingle du jeu tout en se concentrant sur ces nouveaux objectifs notamment avec son nouveau club, Vélo Club Villefranche Beaujolais, championne de France amateur 2019. Celui qui caresse le rêve de passer pro, demeure une valeur sûre de la petite reine locale.

I Comment vous sentez-vous physiquement à l’entame de cette nouvelle saison ?

-Je me sens bien. J’ai démarré ma préparation pour cette présente saison il y a maintenant un peu plus de deux mois. J’ai d’ailleurs fait une bonne base avec beaucoup de kilomètres à l’entraînement pour ainsi être au mieux de ma forme. J’espère que le travail va payer.

I Les Championnats d’Afrique sur route au mois de février à Maurice est un des gros morceaux de cette première partie de la saison. Votre analyse…

-Définitivement, c’est le gros objectif de ce début de saison. Ce rendez-vous continental, très important, se déroule sur nos terres et c’est une aubaine pour nous, cyclistes. Nous avons cette chance de briller devant notre public. D’habitude, c’est nous qui devons voyager et faire face à des conditions parfois pas évidentes dans les différents pays africains. Ici, nous aurons l’avantage d’être à la maison et qui plus est, de connaître le parcours par cœur.

I Et en ce qu’il s’agit des médailles ? 

-Le but, c’est d’en aller chercher une pour le quadricolore. Même si nous sommes conscients que ce ne sera pas une partie de tout repos. Ça ne va pas être facile.

I L’année dernière, vous avez eu une saison aboutie avec la Team Maurice-MCB. Comptez-vous poursuivre sur votre lancée ?

-Nous avons tous eu une belle saison 2019 avec notamment les Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI), le Tour de Maurice et les différentes compétitions à l’étranger qui se sont bien passés. Maintenant, il ne faut pas se reposer sur nos acquis. Nous nous devons de continuer à travailler pour progresser.

I Des stages à l’étranger sont à l’ordre du jour ? 

-Pour ma part, je serais en France toute la saison étant donné que je rejoins le Vélo Club Villefranche Beaujolais. C’est une grande chance pour moi de rejoindre l’équipe championne de France amateur 2019. En ce qu’il s’agit des stages à l’étranger, je n’ai aucun souci à me faire étant donné que la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC) s’occupe des coureurs qui n’ont pas encore intégrer les clubs à l’extérieur. Ces derniers auront aussi l’opportunité de franchir un palier.

I Ce n’est un secret pour personne que le Tour de Maurice ne vous réussit pas…En avait-vous fait une priorité cette année ? 

-Comme je serai en France cette année, ma participation au Tour de Maurice va dépendre de la date et de mon calendrier avec l’équipe de l’Hexagone. Mais c’est sûr et certain que dans ma tête, j’ai envie de remporter ce Tour de Maurice. En 5 participations à cette compétition, j’ai terminé quatre fois dans le Top 5 et fait trois podiums. Donc, j’espère le remporter un jour.

I Prendrez-vous part au Tour de La Réunion ? 

Comme pour le Tour de Maurice, cela va dépendre de mon calendrier. Mais j’aurais bien aimé y retourner. Deux participations et deux victoires, c’est sûr que je n’aurais pas droit à l’erreur (Rires).

I Caressez vous le rêve de pro ? 

-Ça reste un rêve d’être le premier Mauricien à passer chez les pros. À moi de mettre toutes les chances de mon côté et réaliser une grosse saison 2020. C’est vrai que maintenant les équipes recherchent de plus en plus de jeunes coureurs. Je suis dans ma dernière année chez les moins de 23 ans. Je me donne encore un an, pour voir ou je peux aller.

I Que peut-on souhaiter à la Team MCB-Maurice cette année ? 

Beaucoup de victoires, mais aussi de continuer de nous faire plaisir sur les courses et pourquoi pas nous qualifier pour les Championnats du monde.