Le ministre des Infrastructures publiques Anil Baichoo a sollicité l’assistance d’experts de la Japan International Cooperation Agency et les services d’un expert géotechnique pour évaluer la situation à la suite des chutes de rochers à Macondé. Les experts seront appelés à émettre des recommandations. D’autre part, le directeur général du National Disaster Risk Reduction and Management Centre a contacté le Bureau de recherche géologique et minière de La Réunion en vue d’une assistance technique, La Réunion ayant une vaste expérience en matière de chutes de rochers.
Des actions ont été initiées par le ministère des Infrastructures publiques en collaboration avec le National Disaster Risk Reduction and Management Centre pour mitiger les difficultés rencontrées par les résidents des localités avoisinantes suite à la chute de rochers, qui s’est produite le 26 avril le long de la route côtière à Baie-du-Cap. La route a été fermée et une déviation à travers Chamarel et Case-Noyale est opérationnelle. Suite à la fermeture de la route, la NTA a mis en place des services gratuits de navettes de Baie-du-Cap à la croisée de Case-Noyale et  ?vice versa. Par ailleurs, en vue d’une meilleure gestion et d’un meilleur entretien du réseau routier, la  ?Road Development Authority sera désormais responsable de l’éclairage des routes le long des autoroutes. Les dispositions sont aussi prises pour remplacer le système d’éclairage existant par un système solaire.
 
Entrée en opération d’un centre de compétences de la finance climatique
Le cabinet a pris note hier des développements par rapport à l’entrée en opération du centre de compétences de la finance climatique du Commonwealth et du mécanisme de réponse qui sera établi à Maurice. Le centre vise à améliorer les capacités des petits États insulaires en développement et des pays les moins avancés d’avoir accès à la finance climatique et de faciliter le partage inter et intrarégional des aptitudes, connaissances et expertises. Le centre et le mécanisme de réponse seront basés sur un partenariat actif entre les États membres du Commonwealth et s’appuieront sur les forces du Commonwealth en matière de coopération technique.
 
Visite du Pr Leo Chalupa
Le professeur Leo Chalupa, vice-président de recherche et professeur de pharmacologie et de physiologie à la George Washington University sera en visite à Maurice en juillet 2014. L’objectif principal de sa visite est de discuter d’une collaboration à long terme avec les universités mauriciennes dans les domaines de données massives d’études spatiales, la mise sur pied d’une école africaine de leadership, des programmes de recherche conjoints, des programmes d’études menant à un double diplôme et la signature d’un protocole d’accord.
 
Vingt-deux villages enlevés des pas géométriques
Le ministre des Terres et du Logement prescrira les Pas Géométriques (Amendment of Schedule) Regulations afin d’enlever 22 villages de la liste des villages listés sous la “First Schedule” de la Pas Géométriques Act pour permettre à quelque 17 000 familles, qui ont des maisons sur des terrains loués à bail de l’État situés dans ces villages, d’avoir l’option d’acheter ces terrains au prix de Rs 2 000, comme annoncé dans le Budget 2014. À ce jour, quelque 6 000 demandes ont été reçues de familles éligibles et un nombre important de ces demandeurs occupent des terrains construits au sein des villages qui sont listés dans la “First Schedule” de la Pas Géométriques Act.
 
FSC : Rajesh Ramloll succède à Marc Hein
Rajeshsharma Ramloll, Assistant Solicitor General, a été nommé président de la Financial Services Commission en remplacement de Marc Hein, qui a démissionné. M. Ramloll est un Fellow de la Society for Advanced Legal Studies et est membre de l’International Fiscal Association. La nomination de M. Ramloll prendra effet à partir du 1er juin. Par ailleurs, le conseil d’administration de la Beach Authority est désormais placé sous la présidence de M. Jaykissoon Anand Nunkoo.
RÉFORME ÉLECTORALE : Session de travail avec le PM hier
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a eu une longue session de travail sur la réforme électorale avec son équipe de conseillers hier. Cette réunion a permis de passer en revue la réunion du comité mixte, qui s’est rencontré dans les bureaux de l’Attorney General jeudi. « Il s’agissait de savoir si les travaux du comité mixte sont en ligne avec les objectifs fixés par le gouvernement », fait-on ressortir. Rappelons que la réunion de lundi a permis d’arrêter un calendrier de travail et de dégager les directives claires à être données au Parquet afin qui puisse faire son travail et préparer un texte de loi qui soit conforme à la volonté du gouvernement.