Le bâtiment de la Cour suprême

La firme General Construction Co Ltd a été sommée par le juge Nicolas Ohsan-Bellepeau de payer la somme de Rs 615 000 plus les intérêts à Krishnaduth et Sheila Devi Dookhony en guise de compensation après une chute. Krishnaduth Dookhony avait fait une chute sur un trottoir à D’Epinay alors qu’il marchait.

La compagnie de construction y effectuait alors des travaux. Selon le plaignant, General Construction n’avait pas installé de panneaux de signalisation ni pris les mesures de précaution nécessaires pour avertir les piétons du danger. Krishnaduth Dookhony avait subi une fracture au fémur et avait dû avoir recours à une chirurgie de remplacement de la hanche.

Dans sa plainte, Krishnaduth Dookhony explique que depuis cet accident, il souffre de douleurs persistantes, que ses mouvements sont très limités et qu’il est incapable de conduire. Il évoque aussi un état dépressif en raison de sa santé. Il demandait une compensation de Rs 3,9 M alors que son épouse réclamait Rs 250 000 pour le préjudice causé. Cette affaire remonte au 15 avril 2011.

Ce jour-là, il était sorti de sa cour pour fermer sa porte. Il marchait vers une deuxième porte quand il a glissé sur le gravier, est tombé dans un trou et a été grièvement blessé.

En cour, Krishnaduth Dookhony avait expliqué qu’il n’avait pas vu le trou car il faisait sombre et il n’y avait pas de lumière et pas de panneaux pour avertir les piétons. Il avait intenté une action en réclamation en cour contre General Construction une première fois en 2016. Mais sa plainte avait été rejetée, la cour concluant qu’il avait donné des versions différentes.

Il avait alors fait appel et en 2018, le “bench” composé du chef juge d’alors, Kishore Matadeen et de la juge Nirmala Devat, avait accédé à sa demande et l’affaire a été reprise devant un juge pour déterminer le montant de la compensation. L’ancien juge avait demandé que cette affaire soit traitée en urgence vu que le plaignant avait attendu sept ans après son accident.

Le juge Nicolas Ohsan-Bellepeau a conclu que le plaignant ainsi que son épouse avaient subi des dommages moraux qui doivent être compensés. Il a ordonné à la compagnie de construction de payer la somme de Rs 615 000 plus les intérêts à Krishnaduth Dookhony et à son épouse. Cette dernière avait dû quitter son emploi en tant que Clerical Officer au ministère des Arts après l’accident de son époux.

« I have taken into account the version given by plaintiff no. 1 regarding the damage he suffered from the pain, emotional distress and loss of physical (25%) and mental amenity, and the fact that he had already retired at the time he sustained his injuries. I further bear in mind that he was suffering from Parkinson’s disease since 1994/1995 », a fait ressortir le juge.