Au cours d’une descente à Vallée-des-Prêtres ce matin, les limiers de la Criminal Investigation Division de Port-Louis Nord, sous la supervision du Chief Inspector Hossenbaccus, ont appréhendé un marchand ambulant de 35 ans. Des objets de prières en cuivre volés dans deux temples étaient en possession de cet habitant de Cité La Cure. Cette opération réussie est le fruit d’une collaboration entre les enquêteurs et des revendeurs de vieille ferraille entre autres.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès de sources policières concordantes confirment que depuis la semaine dernière, plus précisément lundi, les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord avaient tout mis en oeuvre en vue d’élucider des cas de vol ayant comme principal butin le cuivre. Selon le timing adopté, des consultations régulières ont été faites avec la Wastewater Management Authority (NdlR : pour les vols de manhole cover appartenant à la WMA) et aussi les revendeurs de vieille ferraille. Cet exercice de communication a ainsi permis d’aboutir à une première saisie ce matin à Vallée-des-Prêtres.
Se basant sur des informations fiables, les Sergent Bangaroo, Caporal Diljore, Constable Sauterelle constituant une escouade de la CID de Port-Louis Nord sur cette opération et sous la supervision du CI Hossenbacus, ont effectué une descente à 8 h 50 à la route principale de Vallée-des-Prêtres. Les limiers ont appréhendé un individu à l’allure suspecte qui transportait un sac. Lors d’une fouille, plusieurs objets en cuivre soupçonnés de provenir de vols ont été retrouvés dans le sac du dénommé Shariff Elybux, un habitant de Cité La Cure. Ces statuettes et autres lampes en cuivre mises à contribution dans des rituels, ont été saisies par les limiers.
Au cours de son interrogatoire dans le courant de la matinée, le suspect, marchand ambulant de son état, a avoué avoir volé ces objets dans deux temples à Tranquebar. Il a aussi indiqué aux enquêteurs de la CID de Port-Louis Nord qu’il comptait les revendre.
Toutefois, à ce stade de l’investigation, la valeur du butin n’a pas encore été estimée. L’individu devrait passer en Cour de district de Port-Louis Nord aujourd’hui. Il risque d’être remanded to police cell. L’enquête policière se poursuit.