À partir de cet après-midi, et jusque la fin de cette 9e édition des Jeux des îles, aucun hymne national ne sera joué. Cette décision a été prise ce matin lors de la réunion du Conseil international des Jeux (Cij). C’est ainsi que lors de toute remise de médaille, c’est l’hymne des Jeux qui sera diffusé.
Cette décision fait suite au fait que la Mahoraise Nassrane Bacar avait décroché la médaille de bronze au 100 m dimanche et que le drapeau français avait été hissé au haut du mât. « Avec un tel acte, la Charte des Jeux a de nouveau été bafouée. En sacrifiant les hymnes nationaux, nous voulons éviter que d’autres pays se retirent des Jeux. Je dois avancer que cette décision a été prise à l’unanimité », nous a déclaré ce matin Philippe Hao Thyn Voon, président du Cij.
Pour rappel, les Comores se sont officiellement retirées des Jeux dimanche suite au fait que la délégation mahoraise avait défilé avec le drapeau français. Pour la petite histoire, le dernier hymne national de ces 9e Jeux a été le Motherland, joué en l’honneur des équipes mauriciennes de tennis de table.
Par ailleurs, le Cij a décidé d’exclure la volleyeuse réunionnaise Myriam Kloster, désignée Most Valuable Player du dernier championnat de France, cette dernière n’étant pas native de l’île soeur et n’ayant pas résidé dans l’île au cours de ces cinq dernières années. Toutefois, aucune décision n’a été prise jusqu’ici concernant la rétrogradation de la sélection de La Réunion de la première à la deuxième place en vue des demi-finales.
Pour rappel, la sélection réunionnaise avait disposé de celle de Maurice en deux occasions pour terminer en tête de la poule B.