Ce sera définitivement les 17 et 18 février que se déroulera à Maurice la première réunion du Conseil International des Jeux (CIJ) dans le cadre des 10e Jeux des îles prévus en 2019 sur notre sol. Si l’agenda a déjà été arrêté et les inivitations bientôt lancées aux pays membres, le lieu de cette réunion n’a pas encore été fixée. Ce sera probablement dans un établissement hôtelier.
Cette réunion fait donc suite à celle tenue en octobre de l’année dernière à l’île de la Réunion, et au cours de laquelle le choix final s’était porté sur Maurice pour l’organisation de la prochaine édition des JIOI. Un choix, qui pour rappel, n’avait nullement plu aux Comores, qui avaient été désignés au préalabre lors de la réunion organisée lors de la 9e édition des JIOI, mais dont le dossier n’avait au bout du compte pas convaincu les dirigeants du CIJ. La réunion de la mi-février sera importante à plus d’un titre, car elle permettra d’élire un nouveau président. L’actuel titualire, Philippe Hao Thyn Voon, n’étant plus éligible, du fait que son pays sera l’organisateur des prochains JIOI.
Selon toutes probabilités, la course à la présidence se jouera entre le Réunionnais Jean-François Beaulieu et le Seychellois Antonio Gopal. En attendant de rendre son tablier dans quelques semaines, Philippe Hao Thyn Voon se dit convaincu d’avoir pu mener à bien sa mission. «Certes, je n’ai connu qu’un seul mandat avec ses hauts et ses bas. Notamment avec les derniers JIOI qui ont connu quelques difficultés. Il n’en demeure pas moins que j’estime avoir été à la hauteur de ma tâche et que je passe ainsi le témoin à mon successeur avec une certaine fierté».
Pour ce qui est de l’agenda de la prochaine réunion, il comprendra en ouverture une cérémonie protocolaire qui sera suivie de l’adoption de l’ordre du jour et celle du procès-verbal de la réunion tenue le 20 octobre dernier. Les autres items seront les bilans des derniers JIOI et des contrôles anti-dopage qui précéderont l’élection du nouveau bureau. Par la suite, les membres présents apporteront des réflexions sur des propositions de modification de la Charte et des règlements intérieurs. Soit les relations avec les fédérations internationales, les procédures en cas d’anomalie pour les accréditations et les procédures d’appel. Seron également au centre des discussions, la présentation du comité organisateur des JIOI de 2019 et les disciplines proposées.
Quant à la journée du 18 février, elle sera marquée par des propositions d’actions sur un camp annuel sur l’olympisme et les valeurs du sport pour les jeunes et futurs dirigeants de 18 à 25 ans, et sur les archives du CIJ, des JIOI et sur un site web. Les membres débattront également sur une action commune avec la Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien (CJSOI) pour la prévention de la lutte contre le dopage et autres addictions. Un échéancier de réunion de divers commissions, soit technique, statuts et réglements, médicale, communications et médis, et protocole sera également présenté, de même que des propositions pour un renouvèlement de la Convention entre le CIJ et la CJSOI.