Mairie de Curepipe

La mairie de Curepipe s’active pour protéger la ville et ses habitants des catastrophes naturelles, surtout avec l’évolution de la dépression tropicale Cilida, qui affectera le temps à Maurice. Le maire, Hans Marguerite, a présidé une réunion dans la matinée de mardi pour prévenir des dégâts en cas de catastrophes naturelles.

Un “local disaster committee” a été mis sur pied à la mairie, géré par un ancien policier, pour effectuer des exercices de simulation et prendre les mesures nécessaires en cas d’inondations ou d’autres problèmes. De plus, tous les événements prévus ce week-end ont été renvoyés par précaution. Telles sont les mesures qui ont été annoncées lors de la réunion du conseil, hier.

Des débats ont fait suite à une “question without notice” du conseiller Zaphir Futloo qui voulait savoir si la mairie de Curepipe avait prévu un “continuous plan” pour faire face aux catastrophes naturelles dans la ville.

Hans Marguerite devait alors expliquer qu’il avait présidé une réunion dans la matinée d’hier, après avoir pris connaissance des prévisions de la station météorologique de Vacoas, au sujet de l’évolution de la dépression tropicale Cilida. « Nous avons appris que le temps va empirer à partir de vendredi. Cette réunion avait pour but de se pencher sur les mesures à envisager pour venir en aide aux citadins si le temps se gâte. Nous avons organisé un exercice de simulation à Pont Bescherelle. De plus, nous avons mis sur pied un “local disaster committee”, qui sera présidé par un ancien officier de policier converti en officier responsable de la gestion des catastrophes naturelles », a affirmé Hans Marguerite. Le maire a demandé à tous les conseillers d’être attentifs et les a invités à se réunir au siège de la municipalité pour décider de la marche à suivre en cas de mauvais temps. « Nous avons pris la décision de rester sur nos gardes jusqu’à dimanche.

Des campagnes de nettoyage sont déjà en cours dans des endroits à risque dans la ville de Curepipe. Nous avons aussi pris certaines mesures pour prévenir des inondations dans des maisons et cours résidentielles. Par ailleurs, nous mettons beaucoup d’accent sur la sensibilisation des citadins. Enfin, nous avons demandé une liste d’équipements nécessaires en cas de cyclone ou de mauvais temps », a affirmé le maire. La conseillère Ingrid Lecordier s’est, quant à elle, plainte du retard des travaux d’infrastructures au Morcellement Ramalingum. À quoi, le maire devait expliquer que les travaux « ont pris du retard certes » mais que « la mairie est consciente que c’est un endroit à risque ». Le maire a déclaré qu’il évoquerait le sujet avec la National Development Unit « pour faire avancer les travaux ».

Le conseiller Devendranath Burohsa a demandé au maire de solliciter l’aide de la Special Mobile Force pour l’abattage des arbres qui représentent des dangers potentiels aux citadins et aux véhicules. Après concertation avec tous les conseillers, le maire a décidé de renvoyer deux activités prévues ce weekend à Curepipe, notamment le “Christmas Carol”, prévu samedi et la distribution de cadeaux à l’occasion de la Noël, prévue ce dimanche.