Holcim Mauritius annonce une majoration de 8% des prix de ses produits pour janvier. Selon la cimenterie, cette hausse s’avère nécessaire afin que l’entreprise puisse poursuivre ses investissements et continuer à produire de nouveaux types de ciment pour des projets spécifiques.
La cimenterie de Mer-Rouge précise, dans un communiqué de presse, que les prix à la sortie d’usine – et excluant la taxe à valeur ajoutée (TVA) – seront relevés comme suit : a) sac de 50 kg (de Rs 184 à Rs 198,72) ; b) 25 kg (de Rs 92 à Rs 99,36) ; c) ciment écologique, Ecocem, 50 kg (de Rs 179  à Rs 193,32) ; et d) Ecocem, 25 kg (de Rs 87 à Rs 93,96).
La direction de Holcim Mauritius indique qu’elle veut mieux développer l’industrie du ciment avec l’introduction de nouveaux types de ce matériau destinés aux gros chantiers, à l’instar du barrage de Bagatelle, de l’extension de l’infrastructure portuaire ainsi que les unités de traitement d’eaux. Depuis la libéralisation du marché du ciment, souligne le communiqué, Holcim Mauritius a investi plus de Rs 200 millions dans sa station de mélange, et ce tout en générant de nouveaux emplois. Ces investissements, ajoute la direction, ont porté leurs fruits, la vente du ciment Ecocem ayant progressé. Holcim Mauritius a, en outre, créé une école de formation pour ses maçons et, sous le programme de responsabilité sociale de l’entreprise, a soutenu des écoles ZEP (zones d’éducation prioritaire).
Dominique Billon, directeur général de l’entreprise, fait ressortir que les prix du ciment ont été à la hausse dans le sillage de la crise financière. « S’il est vrai que les coûts du pétrole ont eu un impact sur nos opérations, il y a d’autres facteurs à prendre en considération, lesquels influent sur les prix de nos produits. Aujourd’hui, Holcim ne vend pas uniquement une poudre grise. On est sorti d’un statut de preneur d’ordre à celui d’un pourvoyeur de services, avec des solutions et des conseils pour l’application de nouveaux produits spécifiques. Il faut davantage valoriser le ciment, car il est d’une importance vitale pour la construction des infrastructures de base et joue un rôle clé dans le développement  économique », fait-il remarquer. Dominique Billon estime « primordial pour l’entreprise » de continuer sur la voie stratégique qu’elle s’est tracée : valoriser ses produits à travers l’innovation, créer des emplois et être une référence en matière d’investissement social.
Selon Jayen Mareemootoo, Sales and Marketing Manager de la société, la rentabilité était très basse avant la libéralisation des prix. Holcim Mauritius n’aurait pas pu développer ses opérations sans investissements. « Nous avons besoin de poursuivre nos investissements et créer de nouveaux marchés pour des projets spécifiques, que ce soit de gros chantiers ou des chantiers individuels », souligne-t-il.