Depuis fin 2014, les Mauriciens peuvent vivre l’expérience 9D à Maurice grâce aux caravanes de Space Zone XD Cinema Ltd. Visibles sur les parkings de certains supermarchés, ces caravanes permettent au public de s’immiscer davantage dans l’univers des films à travers les vibrations et d’autres sensations créées par le siège. Quelque 200 vidéos sont disponibles, dont plusieurs en images de synthèse.
Pendant les quelque vingt-cinq minutes passées dans la caravane, on finit presque par oublier qu’on se trouve sur un parking de supermarché. L’expérience est très proche de la réalité. On a l’impression d’être réellement à bord d’un traîneau ou d’une moto, par exemple. Chaque virage est vécu de façon extrêmement réaliste : le corps est penché du même côté, l’usage de freins se ressent également, provenant du siège. Mieux, le spectateur est éclaboussé pour de vrai quand son véhicule se retrouve dans l’eau. De même, de la fumée et de la neige artificielle peuvent être ressenties dans les scènes dédiées. Sur les parcours, quelques animaux peuvent faire mine de vous attaquer, à l’instar d’énormes abeilles rendues très réalistes par la 3D. En tout, ce sont quelque 200 extraits de films et de courts métrages qu’on peut revivre dans la caravane 9D, dont Alice in Wondeland, Road Runner ou encore Saw. “Notre playlist est actualisée tous les trois mois environ”, confie Jayson Beelur.
Mais on peut également vivre des extraits de films comme si on y était. La 3D permet une immersion visuelle, mais ce qui est surtout impressionnant, ce sont les vibrations et les mouvements du corps provoqués par le siège. Les scènes remplies de cascades sont évidemment les plus impressionnantes, à l’instar du dernier Final Destination. On se sent complètement dans la fameuse scène qui se déroule sur le pont. On est transporté dans chaque véhicule ou chaque personnage qui tombe, en étant penché en avant, par exemple. “Le cinéma 9D sert à faire ressentir au public les mêmes choses que le caractère du film à l’aide de plusieurs astuces. C’est à la fois visuel et physique. C’est une technologie canadienne que j’ai beaucoup aimée quand je l’ai découverte. Je me suis dit que je devais la faire découvrir aux Mauriciens”, souligne Abdel Kader Samir.