Plus de taxe (15 %) sur les tickets de cinéma, ou pour les concerts et spectacles. Cette mesure, a expliqué Xavier-Luc Duval, « s’inscrit dans un souci d’offrir des sources de distractions saines aux Mauriciens. »
L’abolition de la taxe sur les tickets de cinéma entraîne ainsi une réduction d’environ Rs 40 sur le prix actuel. Dans la même veine, la TVA sur les tickets de concerts et de spectacles est également abolie. L’Entertainment Tax, qui avait été abolie il y a quelques années, mais qui était toujours pratiquée par les administrations locales, est désormais totalement abolie. « L’État compensera pour les pertes encourues », a rassuré le ministre des Finances.
De plus, notant qu’il n’existe pas suffisamment d’endroits adéquats pour la tenue de concerts et d’autres événements artistiques, le Grand Argentier a expliqué que le centre de conférences de Grand-Baie serait proposé aux artistes à des tarifs concurrentiels. De même, des provisions sont faites pour couvrir des parties du stade Anjalay afin d’y abriter des concerts et autres.
Xavier-Luc Duval soutient que ces mesures ont été prises parce que « notre économie est croissante et, de même, les Mauriciens travaillent pendant de plus longues heures et leurs responsabilités vont en augmentant. Les femmes, surtout, se retrouvent avec des responsabilités accrues, tant sur le plan professionnel que familial. De ce fait, le temps pour se distraire, s’amuser, décompresser est souvent sacrifié. Ce qui amène plus de stress… »