Les films de Bhimsen Conhyedoss et de Sébastien Sauvage représentent cette année Maurice au festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. Qu’il s’agisse d’Étrangers chez eux ou de Un arbre, une rencontre, chacun sera projeté à neuf reprises dans la catégorie « Regards d’Afrique », pendant cette nouvelle édition qui a démarré hier et réunit professionnels et amateurs de cinéma jusqu’au 7 février dans le centre de la France. Ces documentaires courts font partie des quelque 150 qui ont été retenus sur 6 000 ou 7 000 envoyés chaque année…
Les cinéphiles et professionnels de la diffusion découvriront ainsi deux documentaires produits ici en 2014. Leur particularité réside dans une bande sonore sans dialogues. Le spectateur rencontre simplement au son de la musique, l’arbre enraciné sur le rivage sablonneux et battu par les vents, qui semble aller vers le large en perdant chaque jour un peu de son intégrité…
Bhimsen Conhyedoss promène sa caméra dans le quartier de Bangladesh, dans les faubourgs port-louisiens, sans chercher de déclaration ou de témoignage. Il nous invite simplement à écouter les sons familiers du quotidien rempli d’espoir et de persévérance pour ces immigrés de l’intérieur que sont les Rodriguais qui s’installent un jour à Maurice en quête d’un travail.
Les réalisateurs ne feront pas le déplacement pour présenter leur film, mais ils seront représentés par la coordinatrice du producteur, Porteurs d’Images, Élise Mignot, qui présentera aussi le catalogue de cette association professionnelle, riche de quarante fictions et documentaires.