Comédie romantique, tel sera le genre du prochain et deuxième film de Miselaine Duval. Pour le premier long-métrage qu’elle avait écrit, « Panik », Miselaine Duval avait fait appel à un réalisateur français, Nicolas Fay. Mais cette fois, la comédienne, fondatrice de Karavan et inspiratrice de la troupe des Komiko, signe non seulement le scénario mais aussi la mise-en-scène. La bande-annonce, qui a été présentée à la presse mercredi, laisse présager des moments de franche rigolade quand le film arrivera dans les salles du MCiné fin janvier.

Un prêtre et une bonne sœur qui reviennent au pays pour assister au mariage de leur nièce, une presque future mariée qui a du mal à se décider, un mari en devenir très propre sur lui et un amoureux transi qui ne sait plus quoi faire de ses sentiments… tels sont les ingrédients principaux de la nouvelle comédie que Miselaine Duval et ses comédiens proposent sous la forme du long-métrage Bénédiction, qui devrait sortir sur grand écran à Maurice fin janvier.
Quasiment entièrement tourné, le film est actuellement en phase de postproduction chez Mofilm, où le montage est déjà bien avancé, et ne devrait nécessiter dans le pire des cas que quelques petites séquences de tournage. Karavan Film a tenu à réaliser ce film sans souscrire une seule ligne de crédit. Outre la contribution d’une quinzaine de sponsors proches de cette société, et bien sûr l’apport des auteurs, ce film a bénéficié aussi de différents échanges de service pour boucler un budget d’ensemble modeste. Plutôt qu’à coups de grands effets spéciaux dans des décors faramineux, le cinéphile pourra s’attendre à des effets comiques qui reposent essentiellement sur le talent de ses acteurs et actrices.
Sans trop s’appesantir sur l’histoire de ce film, voire même sur la présentation de la longue liste de ses personnages et des comédiens qui les incarnent, ce pour quoi elle a encore du temps, la réalisatrice et scénariste s’est surtout exprimée mercredi sur les besoins de l’industrie cinématographique locale que cette nouvelle expérience a mis au jour. L’an dernier, la diffusion de Panik a en effet dû être interrompue entre autres à cause de l’incendie qui a ravagé le Shopping Centre de Trianon.

Cette fois, Miselaine Duval étant seule maîtresse à bord, elle entend bien donner tout le retentissement nécessaire à cette nouvelle production, prévoyant déjà des sous-titrages en français et en anglais pour une diffusion à l’extérieur, notamment dans la région. Elle explique que sa seule volonté à travers cette expérience est de toujours aller de l’avant, « pa less narien aret nou ! ». Force est de constater que depuis l’âge de 12 ans, quand elle a mis les pieds sur une scène de théâtre pour la première fois, la chef de file des Komiko est allée loin, entraînant dans son sillage nombre de comédiens qui se sont fait la main à son école.

Deux mots de l’histoire tout de même… Le prêtre et la sœur, incarnés respectivement par Alexandre Martin et Miselaine Duval, sont frère et sœur dans la vie privée. Ils se réjouissent de revenir à Maurice pour le mariage tant attendu de leur nièce, jouée par la jeune Sheryl Smith, avec un jeune avocat sous les traits d’Alessandro Chiara. Mais rien ne se passera comme prévu, car la presque future mariée est jusqu’au jour même de la cérémonie encore partagée entre deux amours… Rendez-vous l’année prochaine pour la suite de cette histoire rocambolesque, dont nous vous révélerons quelques aspects à quelques jours de l’arrivée en salle.