Elsa Zylberstein, Prabhu Deva, Nandita Das et Shekhar Kapur au SVCC après la cérémonie de remise des “Awards”

La Semaine du cinéma 2018, organisée par l’Economic Development Board, a pris fin ce lundi au SVICC avec la cérémonie de remise des “Awards” aux personnalités du monde cinématographique pour leur contribution à l’industrie du film.

Les quatre lauréats cette année sont les deux actrices Nandita Das et Elsa Zylberstein, le réalisateur Shekhar Kapur et le chorégraphe, réalisateur, producteur et acteur de danse indienne Prabhu Deva. Lors de la cérémonie, Maurice a été présentée comme destination de choix pour le tournage de films.

Des talents mauriciens ont aussi été révélés lors de quelques numéros de haute facture. Il est revenu à Lady Sarojini Jugnauth de remettre les trophées à Nandita Das et Shekhar Kapur alors que le président de la République, Barlen Vyapooree, a remis les trophées à Elsa Zylberstein et Prabhu Deva.

Nandita Das est une actrice et une personnalité acclamée par la critique de l’industrie cinématographique indienne. Elle a joué dans plus de 40 longs-métrages dans dix langues différentes. Elle est surtout connue pour ses rôles dans des films tels que Fire (1996), Earth (1998), Bawandar (2000), Kannathil Muthamittal (2002), Azhagi (2002), Kamli (2006) et Before The Rains (2007). Etant à sa première visite à Maurice, elle n’a pas manqué de faire état de son admiration « de la société multiculturelle ». Shekhar Kapur a, pour sa part, beaucoup travaillé sur des films indiens et à Hollywood. Il s’est dit prêt à aider Maurice dans sa volonté « d’avoir une industrie cinématographique ». Il a fait rire l’assistance en racontant comment sa fille et lui avaient adoré nager avec les dauphins et de grosses baleines, en ignorant que sur la question des baleines l’opinion publique avait cloué au pilori le ministre Prem Koonjoo qui avait déclaré n’avoir jamais vu de baleine à Maurice.

Quant à Prabhu Deva, il a travaillé sur des films tamouls, telugus, hindis, malayalam et kannada au cours d’une carrière de 25 ans. Il tourne actuellement un film à Maurice. « Partout où j’ai été dans l’île, j’ai été accueilli avec amour par ceux qui me connaissent et avec encore plus d’amour par ceux qui ne me connaissent pas », a-t-il lancé.

La soirée était animée par l’actrice française Angélique Thomas pour la partie française et par Dalip Tahil, qui s’est avéré être un crooner, pour la partie anglaise. Pour cette deuxième édition de la Semaine du cinéma, l’Economic Development Board (EDB) a misé sur le financement de la production cinématographique. « Nous avons un autre pilier, un “onestop- shop” pour le financement des films », a soutenu le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, lors